Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Gautier Map ou Walter Map

Gautier Map ou Walter Map

mercredi 19 octobre 2022, par ljallamion

Gautier Map ou Walter Map (vers 1140-1208/1210)

Homme d’église et écrivain anglais du Moyen Âge

Un seul ouvrage lui est attribué avec certitude : “De nugis curialium” [1], mais il est principalement connu pour l’attribution fictionnelle qui lui a été faite du cycle du Lancelot-Graal [2].

Il affirme être originaire des Marchio sum Walensibus [3]. Ses écrits semblent indiquer qu’il provenait du Herefordshire [4].

Il étudia à l’Université de Paris [5], probablement vers 1160 alors que Girard la Pucelle y enseignait. Il a aussi rencontré Thomas Becket avant 1162.

En tant que diplomate au service du roi Henri II d’Angleterre, il effectua des missions auprès de Louis VII et du pape Alexandre III. De plus, il a probablement été présent au troisième concile du Latran en 1179 [6] où il rencontra une délégation des vaudois [7]. Pendant ce voyage, il demeure auprès d’Henri 1er de Champagne, lequel se préparait à effectuer son dernier voyage vers l’Est.

Gautier détenait une prébende dans le Diocèse de Lincoln [8] à partir de 1183 et devient chancelier du diocèse en 1186. Plus tard, il devient “precentor” de Lincoln, puis chanoine [9] de St Paul’s à Londres [10] et du Diocèse de Hereford [11] et, en 1196, archidiacre [12] de Oxford [13].

Il était candidat à la succession de William de Vere comme évêque d’Hereford en 1199, mais est rejeté. Il est candidat à nouveau en 1203 comme évêque pour St David’s [14], mais est à nouveau rejeté. Il était encore en vie le 28 mai 1208, mais est officiellement mort en 1210.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Walter Map »

Notes

[1] Bagatelles des courtisans. Écrit satirique, c’est une collection d’anecdotes, de rumeurs à la cour et d’un peu d’histoire authentique.

[2] Lancelot en prose

[3] marches du Pays de Galles

[4] Le Hertfordshire est un comté qui se trouve à l’intérieur du Royaume-Uni. Situé au nord de Londres, une grande partie sud du comté se trouve à la périphérie nord de la capitale. Le comté est entouré des comtés d’Essex à l’Est, Buckinghamshire à l’ouest et Bedfordshire et Cambridgeshire au nord.

[5] L’université de Paris était l’une des plus importantes et des plus anciennes universités médiévales. Apparue dès le milieu du 12ème siècle, elle est reconnue par le roi Philippe Auguste en 1200 et par le pape Innocent III en 1215. Elle acquiert rapidement un très grand prestige, notamment dans les domaines de la philosophie et de la théologie. Constituée comme l’association de tous les collèges parisiens situés sur la rive gauche, elle assurait la formation de tous les clercs, c’est-à-dire de tous les cadres et agents administratifs des institutions royales (conseil d’État, parlements, tribunaux, cours des comptes, impôts, etc.) et ecclésiastiques (enseignement, hôpitaux, libraires, recherche, évêques, abbés).

[6] Le troisième concile du Latran est le 11ème concile œcuménique de l’Église catholique. Il se tient à Rome en mars 1179, à la suite de la paix de Venise conclue entre l’empereur Frédéric Barberousse et la Ligue lombarde fomentée par le pape Alexandre III. Il met fin au schisme survenu au moment de l’élection d’Alexandre III en 1159. Le concile réunit environ 200 pères conciliaires. Il se tient en trois sessions : les 5, 7 (ou 14) et 19 (ou 22) mars 1179. Il donne lieu à 27 décrets, portant sur des sujets très variés.

[7] À la fin du 12ème siècle le Pays de Vaud était relativement indépendant ne reconnaissant sur ses terres aucune autorité supérieure à la sienne. Devant ce fait, Berthold IV de Zähringen faisait édifier, sur les bords de la Sarine, la ville de Fribourg en 1157, du nom de la ville principale de ses États Fribourg-en-Brisgau. Dotée de terres considérables, qui prirent le nom d’"Anciennes Terres", elle était peuplée de colons venus de Souabe et du Brisgau et devenait la frontière entre deux peuples. Voyant d’un mauvais œil l’octroi des libertés qu’octroyait la charte, "Handfeste", que donnait Berthold IV à sa ville et plus encore la puissance ainsi affichée par ce prince, les seigneurs du Pays de Vaud tentèrent de détruire Fribourg avec à leurs têtes les moines du monastère de Payerne. Furieux, Berthold V marchait sur le Pays Vaudois en 1190 pour rencontrer les seigneurs romands dans la plaine entre Payerne et Avenches. Fort de son succès il prenait et brûlait le château de Lucens avant de s’arrêter à Moudon de le faire fortifier et d’y construire la Tour-de-Broie. Ensuite il forçait les seigneurs vaudois à retourner dans leurs forteresses, il relevait les murailles d’Yverdon et construisait la ville et le château de Morges afin de tenir en respect celui de Vufflens, fief de l’église de Lausanne. À l’extinction de la famille des Zähringen la ville de Fribourg passait sous la domination des Kybourg et par le mariage, en 1218, d’Hartmann IV de Kybourg avec Marguerite, fille du comte Thomas 1er de Savoie, la paix revenait sur le Pays de Vaud. Ce comte signe le Traité de Burier du 3 juillet 1219 lui permettant d’acquérir la souveraineté immédiate sur Moudon et instituant de ce fait la présence de la Maison de Savoie dans le Pays de Vaud

[8] Le diocèse de Lincoln est un diocèse anglican de la Province de Cantorbéry. Son siège est la cathédrale de Lincoln. C’est l’un des plus anciens diocèses d’Angleterre, fondé en 678. Il se divise en 23 archidiaconés.

[9] Un chanoine est un clerc (voire laïc) appartenant à un chapitre ou à une congrégation, et consacré à la prière liturgique au chœur, voire à l’enseignement, à la prédication, au secours des pauvres, au chœur professionnel (le « bas-chœur ») et à la maîtrise, etc. Au haut Moyen Âge, le mot pouvait désigner certains membres du personnel laïc des églises. Aujourd’hui, il existe des chanoines ecclésiastiques (séculiers ou réguliers), des chanoines laïcs et des femmes religieuses régulières (chanoinesses).

[10] La cathédrale Saint-Paul de Londres a été construite après la destruction de l’ancien édifice lors du grand incendie de 1666. Elle couronne Ludgate Hill et se trouve dans la City, le cœur historique de la ville, devenue aujourd’hui le principal quartier d’affaires londonien. Elle est considérée comme étant le chef œuvre du célèbre architecte anglais, Christopher Wren.

[11] Le diocèse de Hereford est un diocèse anglican de la Province de Cantorbéry. Il s’étend sur le Herefordshire, le sud du Shropshire ainsi que sur quelques villages du Worcestershire en Angleterre et couvre une partie du Powys et du Monmouthshire au Pays de Galles. Son siège est la cathédrale de Hereford. C’est l’un des plus anciens diocèses d’Angleterre : il a été créé en 676.

[12] Un archidiacre est un vicaire épiscopal à qui l’évêque confie certaines fonctions administratives pour un groupe de paroisses.

[13] Oxford est une ville britannique située à 90 km au nord-ouest de Londres. Elle est le centre administratif du comté de l’Oxfordshire dans l’Angleterre du Sud-Est, et en tant que ville régionale dessert un arrière-pays s’étendant aux Cotswolds. La célèbre université d’Oxford, la plus ancienne université du monde anglo-saxon, y est basée.

[14] L’évêque de St David’s est un prélat anglican de l’Église au pays de Galles. Il est responsable du diocèse de St David’s, dans le sud-ouest du pays de Galles, et son église majeure est la cathédrale de Saint David’s. La succession des évêques remonte à saint David de Ménevie qui au 6ème siècle établit son siège dans ce qui est aujourd’hui la ville de Saint David’s dans le Pembrokeshire, et fondant la cathédrale.