Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cuthwine de Wessex

dimanche 9 octobre 2022, par ljallamion

Cuthwine de Wessex (vers 565- ap 648)

Principales localités du Wessex anglo-saxon.Membre de la maison de Wessex [1], fils du roi Ceawlin de Wessex. Le père de Cuthwine Ceawlin a été déposé du trône de Wessex en 592 par son neveuCeol, par conséquent, Cuthwine n’a jamais hérité du trône. Cuthwine est allé en exil pendant de nombreuses décennies, restant un chef des Saxons [2] et passant la lignée royale par ses 3 fils.

En 593) la mort de son père et de ses oncles dans des circonstances peu claires, bien que probable dans une bataille. Cuthwine échappa également à cette défaite et partit en exil vers l’est avec sa jeune famille.

Ceol, décrit comme un chef impitoyable, était un fils de Cutha le frère de Ceawlin et donc cousin de Cuthwine. Ceolwulf , son frère, régna 17 ans après lui. Ceol et Ceolwulf contrôlaient le Wiltshire [3], par opposition à la haute vallée de la Tamise [4] où Cuthwine et sa famille étaient presque certainement basés. On pense que d’autres factions ont existé dans le Devon [5] et le Gloucestershire [6] alors que la maison de Ceol luttait pour accroître sa suprématie sur le Wessex [7].

Malgré que Ceol et Ceolwulf ont fait des efforts pour éradiquer les membres de la famille de Cuthwine, ils échouèrent. Cuthwine restant en liberté pendant cette période et certaines sources indiquent que vers l’an 605, Ceolwulf a peut-être été contraint de conclure un accord de partage du pouvoir avec lui, son frère étant mort depuis 7 ans.

Il vécut une longue vie, restant dans une position puissante tout au long du règne de Cynegils, fils de Ceol ; puis Cenwalh , fils de Cynegils, devint roi. En l’an 645 Penda de Mercie envahi le royaume et fut pendant 3 ans roi, envoyant Cenwalh en exil en Est Anglie [8].

Cuthwine est enregistré comme ayant été présent aux négociations avec ses fils, mais on en sait peu sur ses activités. Si ce prince expérimenté n’était pas le seul dirigeant du Wessex pendant les années d’exil de Cenwalh, il est probable qu’il était membre du corps dirigeant ; mais, étant donné la diplomatie enchevêtrée de l’époque, il est également probable qu’il ait aidé Cenwalh dans sa tentative réussie de regagner le trône en 648.

Ce prince énigmatique et sa longue liste de descendants n’ont cependant pas été oubliés par les Saxons de l’Ouest. Quand la lignée de Ceol s’est finalement éteinte, d’abord Caedwalla de Wessex et ensuite Ine de Wessex est devenu roi ; les deux arrière-petits-fils de Cuthwine. Egbert de Wessex, ancêtre des derniers rois d’Angleterre, descend du frère d’Ine et donc aussi de Cuthwine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Cuthwine of Wessex/ Traduit par mes soins

Notes

[1] La maison de Wessex ou maison de Cerdic est une dynastie anglo-saxonne ayant régné sur le Wessex, puis le royaume d’Angleterre. Son fondateur légendaire est Cerdic, au 6ème siècle. Elle cesse de régner à la mort d’Édouard le Confesseur, en 1066.

[2] Sans doute dès le 6ème siècle, les Saxons constituent quatre royaumes au sud de l’île : l’Essex, le Sussex, et le Wessex (respectivement terres saxonnes de l’Est, du Sud et de l’Ouest) ainsi que le Middlesex, plus éphémère puisqu’il fut annexé à la terre des Angles, l’Angleterre (Englalånd > England). Dans l’ensemble, les Saxons montrent également une résistance assez forte au Christianisme, alors en plein essor dans le royaume de Kent au début du 7ème siècle sous l’influence du missionnaire romain Paulinus. Si dès le 7ème siècle, la présence de Bretwaldas, sortes de « sur-rois », est attestée parmi les Anglo-Saxons de Grande-Bretagne. C’est seulement au 10ème siècle qu’une dynastie saxonne, à savoir celle de Wessex, s’impose finalement sur l’île sous le règne d’Alfred le Grand, pour une courte période jusqu’à l’invasion normande. La langue des Saxons donne naissance au vieil anglais, remplaçant dans une grande partie des îles britanniques les anciens dialectes celtiques.

[3] Wiltshire est un comté cérémonial du sud-ouest de l’Angleterre. Il est bordé par les comtés d’Hampshire, Dorset, Somerset, Gloucestershire, Oxfordshire et Berkshire. Son chef-lieu administratif est Trowbridge, située à l’ouest du comté. Le comté est renommé pour les pierres de Stonehenge, l’énorme cromlech d’Avebury et la cathédrale de Salisbury.

[4] La Tamise est un fleuve du sud de l’Angleterre, qui se jette dans la mer du Nord. D’une longueur totale de 346 km, c’est le plus long fleuve dont le cours se trouve entièrement en Angleterre (qui à la fois commence et finit en Angleterre) et le second plus long pour le Royaume-Uni (après la Severn). La Tamise prend sa source à Thames Head, dans le Gloucestershire, puis coule en direction de l’est, vers Oxford et Reading, puis traverse Londres, dont elle tire sa renommée et aboutit enfin dans la mer du Nord, grâce à son estuaire.

[5] Le Devon est un comté du sud-ouest de l’Angleterre, encadré par les Cornouailles à l’ouest et le Dorset et le Somerset à l’est. C’est le quatrième plus grand comté d’Angleterre.

[6] Le Gloucestershire est un comté situé dans le sud-ouest de l’Angleterre. Le comté comprend une partie des Cotswolds, une partie de la vallée fertile du fleuve Severn et toute la forêt de Dean. La capitale est Gloucester et les autres villes principales sont Cheltenham, Stroud, Cirencester et Tewkesbury. Les comtés voisins sont le Gwent au Pays de Galles et les comtés cérémonials de Herefordshire, Oxfordshire, Worcestershire, Warwickshire et Wiltshire en Angleterre.

[7] Le Wessex est l’un des royaumes fondés par les Anglo-Saxons en Angleterre durant le Haut Moyen Âge. Il s’étend sur une partie du sud-ouest de la Grande-Bretagne, entre la Domnonée à l’ouest, la Mercie au nord et les royaumes de Kent, de Sussex et d’Essex à l’est. Au IXe siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings.

[8] L’Est-Anglie, ou royaume des Angles de l’Est, est un royaume anglo-saxon établi au cours du Haut Moyen Âge sur les actuels comtés anglais du Suffolk et du Norfolk. Sa fondation légendaire, vers le milieu du 6ème siècle, aurait été le fait d’envahisseurs germaniques appartenant à la tribu des Angles. Il disparaît comme entité indépendante après les invasions vikings du 9ème siècle, mais le titre de comte d’Est-Anglie continue à être donné au sein du royaume d’Angleterre jusqu’à la fin du 11ème siècle, et la région conserve le nom d’Est-Anglie à ce jour.