Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

François d’Agincourt

mardi 22 février 2022, par ljallamion

François d’Agincourt (1684-1758)

Compositeur, claveciniste et organiste français

Il est l’élève de Jacques Boyvin à Rouen et de Nicolas Lebègue à Paris. Organiste [1] de l’église de la Madeleine en la Cité à Paris [2] en 1701, il est, à compter de 1706, titulaire des orgues de la cathédrale Notre-Dame de Rouen [3] en succession de Boyvin.

Il tient aussi l’orgue de l’abbatiale Saint-Ouen [4], dans cette même ville et devient en 1714, l’un des 4 organistes de la Chapelle royale. Un de ses élèves est Jacques Duphly.  

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia François d’Agincourt/ Portail de l’orgue/ Catégories : Claveciniste français/ Organiste classique français/ Organiste de la cathédrale Notre-Dame de Rouen/ Compositeur français du XVIIIe siècle

Notes

[1] L’orgue est un instrument à vent multiforme dont la caractéristique est de produire les sons à l’aide d’ensembles de tuyaux sonores accordés suivant une gamme définie et alimentés par une soufflerie. L’orgue est joué majoritairement à l’aide d’au moins un clavier et le plus souvent d’un pédalier.

[2] L’église de la Madeleine-en-la-Cité est une ancienne église de Paris située dans l’Île de la Cité. C’était à l’origine une synagogue construite au 9ème siècle, qui mesurait 31 mètres de long et 8 mètres de large. Après l’expulsion des juifs du royaume de France en 1182, et la confiscation de leurs biens, par Philippe Auguste, Maurice de Sully, évêque de Paris transforma, en 1183, la synagogue en église qui fut érigée en paroisse, la dernière créée dans l’Île de la Cité entre celles de Saint-Martial et de Saint-Pierre aux Bœufs dans le cadre de la réorganisation paroissiale par Maurice de Sully. Elle s’étendait sur la rue de la Juiverie et la rue des Marmousets

[3] La cathédrale Notre-Dame, officiellement cathédrale primatiale Notre-Dame-de-l’Assomption de Rouen, est le monument le plus prestigieux de la ville de Rouen. Elle est le siège de l’archidiocèse de Rouen, chef-lieu de la province ecclésiastique de Normandie. L’archevêque de Rouen portant le titre de primat de Normandie, sa cathédrale a ainsi le rang de primatiale. C’est une construction d’architecture gothique dont les premières pierres remontent au haut Moyen Âge. Elle a la particularité, rare en France, de conserver son palais archiépiscopal et les constructions annexes environnantes datant de la même époque.

[4] L’abbaye Saint-Ouen de Rouen est l’un des principaux monuments de la ville de Rouen ; son église abbatiale est un exemple achevé de l’architecture gothique en Normandie. L’abbaye a cessé son existence en tant que telle depuis la Révolution française.