Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Ebberhard comte de Bétuwe ou Éberhard de Betuwe

Ebberhard comte de Bétuwe ou Éberhard de Betuwe

dimanche 16 janvier 2022, par ljallamion

Ebberhard comte de Bétuwe ou Éberhard de Betuwe (1010 - ?)

Fils de Godizo de Bliesgau, comte de Teisterbant [1] et Bétuwe [2] et de Berthe de Bétuwe.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Ebberhard, comte de Bétuwe/ généalogie Québec

Notes

[1] Le Teisterbant était un pagus de Lotharingie. Il était situé sur la Meuse, le Waal et le Rhin. Il était voisin de la Frise occidentale à l’ouest et au nord, du Maasgau et de la Toxandrie au sud et de la Betuwe à l’est. Le traité de Meerssen en 870 indique qu’à l’époque le Teisterbant constituait un comté et qu’il se trouvait dans la part de Louis le Germanique. Au 10ème siècle le Teisterbant fut rattaché aux possessions des descendants de Gérulf II. Waldger, son fils, y eut le comitatus jusque vers 944. Les Ansfrid, qui dominaient dans la Betuwe, acquirent probablement ensuite le Teisterbant. À la fin du 10ème siècle le comte de Teisterbant était Ansfrid. Vers le commencement du 11ème siècle, quand Ansfrid devint évêque d’Utrecht, un de ses cousins nommé Unroch devint comte du Teisterbant et de la Veluwe. Une notable portion du comté fut alors distraite en faveur de l’église d’Utrecht. C’est probablement cet Unroch à qui Adalbold II d’Utrecht donna en bénéfice le comté de Germepi, presque contigu au Teisterbant. Baldéric, qui était probablement un fils naturel d’Erenfridus, oncle de l’évêque Ansfrid, hérita ensuite du Teisterbant. Sa déchéance amena la dislocation du comté.

[2] La Betuwe est une région naturelle des Pays-Bas située dans la province de Gueldre. La Betuwe est située entre les deux bras principaux du Rhin ; elle est bordée par le Waal au sud et par le Rhin inférieur et le Lek au nord. Elle est traversée d’est en ouest par la Linge. La ville principale de la Betuwe est Tiel ; les deux autres villes sont Culemborg et Geldermalsen. Selon certains historiens, la Betuwe serait également le berceau des Francs saliens qui, après s’être mélangés aux Bataves, auraient été contraints de quitter les lieux devant l’avancée des Saxons au milieu du 4ème siècle. Au Moyen Âge et au 16ème siècle, la plus grande partie de la Betuwe appartenait au Quartier de Nimègue, la partie méridionale du duché de Gueldre.