Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Marguerite de Clermont-Beauvaisis

Marguerite de Clermont-Beauvaisis

samedi 30 octobre 2021, par ljallamion

Marguerite de Clermont-Beauvaisis (vers 1104- 1150)

Fille de Renaud II de Clermont et d’ Adélaïde de Vermandois .

Par son mariage avec Charles 1er de Flandre dit Charles le Bon, elle fut comtesse de Flandre [1] de 1115 à 1127, puis comtesse de Saint-Pol [2] par son mariage vers 1128 avec Hugues II de Campdavaine, puis de nouveau comtesse de Flandre par son mariage avec Thierry d’Alsace.

En 1115, Marguerite épouse Charles le Bon, comte de Flandre. Elle reçoit en dot le comté d’Amiens [3]. Le mariage demeure sans postérité.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean-François Nieus, Un pouvoir comtal entre Flandre et France - Saint-Pol, 1000-1300, De Boeck Université, 2005

Notes

[1] Le comté de Flandre a été un pagus carolingien, puis l’une des principautés du royaume de France, particulièrement impliquée dans les conflits franco-anglais, aux frontières et à l’influence durement disputées depuis sa création au 9ème siècle jusqu’en 1384, date de la mort du comte Louis de Male. Le comté, possédé par la Maison de Flandre de 863 jusqu’à la mort de la dernière comtesse, Marguerite de Constantinople, en 1280, puis par la Maison de Dampierre-Flandre, puis devenu l’une des possessions de la Maison capétienne de Bourgogne en 1385, devint alors l’un des principaux centres des États bourguignons. Après la Guerre de succession de Bourgogne il fut ensuite progressivement intégré aux Pays-Bas bourguignons et fut finalement détaché du royaume de France par le Traité de Madrid en 1526 en faveur des Habsbourg d’Espagne. Louis XIV en reconquit une partie sur les Espagnols. Le comté cessa d’exister en 1795 après la conquête des Pays-Bas autrichiens par les Français. Le territoire de ce comté correspond approximativement aux provinces belges actuelles de Flandre-Occidentale et de Flandre-Orientale, à l’ouest de la province de Hainaut (arrondissements de Tournai et Mouscron), plus la partie de la province d’Anvers située à l’ouest de l’Escaut, la Flandre zélandaise et la région historique de Flandre française (région de Lille, Dunkerque, Hazebrouck, Douai,…).

[2] Le comté de Saint-Pol (Saint-Pol-sur-Ternoise) correspond au pays du Ternois, région comprise dans le département du Pas-de-Calais entre l’Artois et la Picardie. Il tire son nom de sa capitale, Saint-Pol-sur-Ternoise, qui était à son origine une forteresse composée de deux châteaux très élevés, séparés par un fossé large et profond.

[3] Les comtes d’Amiens dominaient l’Amiénois. Le comté d’Amiens exista de la fin du 9ème siècle à 1185, date à laquelle, il fut rétrocédé au roi Philippe Auguste par Adélaïde de Vermandois