Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Marcus Vinicius (consul en 30)

Marcus Vinicius (consul en 30)

jeudi 20 février 2020, par ljallamion

Marcus Vinicius (consul en 30) (vers 5 av. jc-46 ap. jc)

Consul romain en 30 et 45

emblème consul Époux de Julia Livilla en 33, fille de Germanicus et petit-fils de Marcus Vinicius . Né à Calès [1], cité romaine de Campanie [2], près de Capoue [3], Marcus Vinicius commence sa carrière sénatoriale en l’an 20 en tant que questeur [4].   En 30, il est consul avec Caius Cassius Longinus . C’est à cette date que l’historien Velleius Paterculus lui dédie son ouvrage.

Il accompagne Claude durant la conquête de la Bretagne [5] et reçoit les honneurs d’un triomphe. En 45, il est consul pour la seconde fois.

Il est tué en 46 sur l’ordre de Messaline.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Marcus Vinicius (consul en 30)/ Portail de la Rome antique/ Catégories : Sénateur de l’Empire romain/ Consul de l’Empire romain

Notes

[1] auj. Calvi Risorta, dans l’actuelle province de Caserte

[2] La région de Campanie, plus couramment appelée la Campanie, est une région d’Italie méridionale. Elle fut associée au Latium, une des 11 régions de l’Italie romaine créées par l’empereur Auguste au 1er siècle av.jc Érigée en province à part entière au début du 4ème siècle au temps de l’empereur Dioclétien, la Campanie fut ensuite sous domination lombarde puis byzantine. Elle fut ensuite morcelée par l’indépendance que quelques-unes de ses villes adoptèrent.

[3] Capoue est une commune, située dans la province de Caserte en Campanie, dans l’Italie méridionale. Capoue se trouve dans le territoire de la Terre de Labour dont elle fut un temps la capitale (principauté de Capoue) et le chef-lieu (époque napoléonienne). L’agglomération se trouve sur un bras du fleuve Volturno, position stratégique au cours de l’Histoire, au pied du mont Tifata où est située la frazione de Sant’Angelo in Formis.

[4] Dans la Rome antique, les questeurs sont des magistrats romains annuels comptables des finances, responsables du règlement des dépenses et de l’encaissement des recettes publiques. Ils sont les gardiens du Trésor public, chargés des finances de l’armée et des provinces, en relation avec les consuls, les promagistrats et les publicains. Maintenue sous le Haut Empire avec son rôle comptable, cette fonction se réduit sous le Bas-Empire à une magistrature honorifique et coûteuse exercée uniquement à Rome.

[5] La Bretagne ou Britannie (Britannia en latin) est la province romaine qui, du 1er au 5ème siècle, couvrait une partie de l’île de Grande-Bretagne correspondant à des territoires qui devinrent par la suite ceux de l’Angleterre, du pays de Galles et du sud de l’Écosse. Pour les Romains, la Bretagne constituait « la terre la plus écartée et le dernier boulevard de la liberté » ; d’après l’écrivain Tacite : « Il n’y a plus de peuples au-delà, rien que des flots et des rochers ».