Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Francis Godolphin (2ème comte de Godolphin)

samedi 2 novembre 2019

Francis Godolphin (2ème comte de Godolphin) (1678-1766)

2ème comte de Godolphin-Politicien anglais-Vicomte de Rialton entre 1706 et 1712

Fils de Sidney Godolphin , il est né à Whitehall [1]. Sa mère, Margaret Godolphin, meurt le 9 septembre. John Evelyn , ami intime de Margaret, transféra son amitié à l’enfant, pris en charge son éducation et continua à le suivre une fois devenu adulte.

Francis Godolphin étudie à Eton [2], puis à King’s College [3]. Il obtient une maîtrise en arts en 1705. Sa première nomination fut secrétaire de la Cour de la Chancellerie [4] du 29 juin 1698 au 20 janvier 1727.

Il se marie en mars 1698 avec Henrietta Godolphin, fille aînée de John Churchill et de Sarah Jennings.

Il fut aussi comptable de l’Échiquier [5] entre 1699 et 1704. De 1704 à 1711 il devient garde des coffres et agit en tant que "lord warden of the stannaries [6], Lord Grand Intendant [7] du duché de Cornouailles [8] et maître forestier de Dartmoor [9] entre 1705 et 1708.

Le 15 septembre 1712 il succède à son père en tant que deuxième comte de Godolphin [10].

Il devient de nouveau garde des coffres entre 1714 et 1723, Lord lieutenant du comté d’Oxford [11] entre 1715 et 1735, lord of the bedchamber [12] de George 1er en 1716, Lord Grand Intendant de Banbury [13] en 1718, conseiller privé le 26 mai 1723.

Il est également “groom of the stole” [14] de George II et son premier lord of the bedchamber entre 1727 et 1735. Il est nommé Lord Grand Intendant de Woodstock [15] le 18 mars 1728 et la même année gouverneur des Sorlingues [16].

Le 23 janvier 1735 il est fait baron Godolphin de Helston en Cornouailles, avec des dispositions spéciales prévue en cas d’absences d’héritiers mâles : la baronnie reviendrait alors aux descendants de son oncle, Henry Godolphin .

Durant les séjours du roi hors de Grande-Bretagne, en 1723, 1725, et 1727, il devient l’un des lords justice du Royaume-Uni. Enfin, il est conseiller privé entre le 14 mai 1735 et le 25 avril 1740.

Il meurt le 17 janvier 1766 et est enterré à Kensington Church. À sa mort disparaissent les titres de comte de Godolphin, vicomte de Rialton et baron Godolphin. Seul le titre de baron Godolphin de Helston fut transmis à son cousin, Francis Godolphin, 2ème baron Godolphin de Helston .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Francis Godolphin (2e comte de Godolphin)/ Portail du Royaume-Uni/ Catégories : Comte de la pairie d’Angleterre/ Député du Parlement d’Angleterre/ Député du Parlement de Grande-Bretagne/ Membre du conseil privé de Grande-Bretagne

Notes

[1] Whitehall est une rue de la Cité de Westminster, un des districts de Londres. Cette artère principale part de Parliament Square, au sud, pour déboucher sur Charing Cross. La rue regroupe plusieurs ministères : le nom de « Whitehall » désigne donc à la fois une zone géographique, un quartier, mais aussi, par métonymie, le gouvernement dans sa globalité.

[2] Le collège d’Eton (Eton College ou plus complètement King’s College of Our Lady of Eton beside Windsor), fleuron des public schools britanniques, est une école pour garçons fondée en 1440 par le roi Henri VI d’Angleterre, située à Eton dans le Berkshire en face de la ville de Windsor, à 40 km à l’ouest de Londres. École élitiste et très coûteuse, occupant des locaux historiques parmi lesquels on compte une remarquable chapelle gothique, public school attitrée de la famille royale d’Angleterre, Eton bénéficie d’un système de bourses développé pour en faciliter l’accès aux élèves moins fortunés.

[3] King’s College est un des 31 collèges de l’université de Cambridge, au Royaume-Uni. Il fut fondé en 1441 par Henri VI. Dès 1445, une subvention du roi permit de construire des édifices imposants, amenant la condamnation en impasse de quelques rues de la ville. Les locaux devaient accueillir à l’origine un prévôt et 70 étudiants. Le collège était réservé aux élèves de la public school d’Eton College, un privilège qui se maintint jusqu’en 1865. Sa chapelle est l’un des plus beaux exemples de l’architecture gothique britannique.

[4] La Court of Chancery (Cour de la Chancellerie en français) était un tribunal britannique. Contrairement aux tribunaux de common law, le système juridique anglais, la Cour de la Chancellerie appliquait les règles de l’equity, une nouvelle juridiction parallèle basée sur les principes de justice et d’équité, permettant de pallier les insuffisances du common law et ses rigidités. Son champ d’action couvrait les fiducies, la propriété, l’administration du patrimoine des malades mentaux et la tutelle des enfants. Elle était dirigée par le Lord Chancelier, puisqu’un de ses rôles était d’être le « gardien de la conscience du roi » : en effet, la Cour de la Chancellerie était à l’origine un corps administratif chargé principalement du droit naturel. Ainsi, elle avait une juridiction plus étendue que les tribunaux de common law, dont elle avait le pouvoir de compléter, de réformer ou d’annuler les décisions dans leur intégralité, et était beaucoup plus flexible.

[5] L’Échiquier constituait dans le duché de Normandie puis dans le royaume d’Angleterre (dont le nom sera traduit par Exchequer en anglais), l’équivalent de la chambre des comptes des autres royaumes et principautés.

[6] seigneur surveillant des mines d’étain

[7] Le lord grand intendant (Lord High Steward) est l’un des plus importants hauts fonctionnaires supérieurs du gouvernement britannique. En tant que premier grand officier d’État du Royaume-Uni, il est supérieur dans l’ordre de préséance au lord grand chancelier (Lord High Chancellor). La fonction est vacante depuis 1421, mais elle est réinstaurée ponctuellement les jours de couronnement.

[8] Le titre de comte de Cornouailles a été créé plusieurs fois dans la pairie d’Angleterre avant 1337. Il a ensuite été remplacé par le titre de duc de Cornouailles, qui fut alors porté par les héritiers présomptifs du trône d’Angleterre.

[9] Le Dartmoor est une région montagneuse du centre du Devon, au nord de Plymouth, en Angleterre. Elle possède le statut de parc naturel et couvre 945 km². Le Dartmoor est célèbre pour la rudesse de son climat et ses paysages de landes et de roches granitiques, que des moutons et des poneys arpentent.

[10] Comte de Godolphin est un titre de la pairie d’Angleterre. Il a été créé en 1706 pour Sidney Godolphin, 1er baron de Godolphin et lord trésorier. À la même époque, il est fait vicomte de Rialton. En 1684, il avait déjà été fait baron Godolphin de Rialton par la pairie d’Angleterre. C’était un politicien de la fin du 17ème siècle et du début du 18ème , un chevalier de l’Ordre de la Jarretière et gouverneur des Sorlingues. Après sa mort en 1712, le titre passe à son seul enfant, francis.

[11] L’Oxfordshire anciennement County of Oxford est un comté du sud-est de l’Angleterre, avoisinant Northamptonshire, Buckinghamshire, Berkshire, Wiltshire, Gloucestershire et Warwickshire. Le comté est divisé en cinq districts : Oxford, Cherwell, Vale of White Horse, West Oxfordshire et South Oxfordshire. Le comté a une importante économie de tourisme et est connu pour l’université d’Oxford. La cité d’Oxford est le principal centre de population.

[12] Seigneur de la chambre à coucher, auparavant connu sous le nom de monsieur de la chambre à coucher, était un courtisan de la maison royale ; le terme a été utilisé pour la première fois en 1718. À l’origine, leurs tâches consistaient à aider le monarque à s’habiller, à l’attendre quand il mangeait, à garder l’accès à sa chambre à coucher et à son placard et à fournir une compagnie. Au fil du temps, ces fonctions ont perdu de leur importance, mais à proximité du monarque, les titulaires étaient donc des confidentes dignes de confiance et souvent extrêmement puissants.

[13] Banbury est une ville à côté du fleuve la Cherwell dans l’Oxfordshire, en Angleterre. Elle se trouve 34 kilomètres d’Oxford.

[14] Le Groom of the Stole (autrement dit le premier gentilhomme de la chambre du roi ou de la reine) est une nomination datant de la période des Stuart (environ 1603), mais qui s’est développée à partir de la fonction de Groom of the Stool, une fonction déjà existante lors de l’accession au trône d’Élisabeth 1ère. L’expression vient de la chaise utilisée pour l’exécution de la fonction (stul signifie chaise en vieil anglais).

[15] Woodstock est une petite ville de l’Oxfordshire, en Angleterre. C’est sur cette commune que se trouvait le palais de Woodstock, résidence royale, et que se trouve aujourd’hui le palais de Blenheim

[16] Les Sorlingues ou îles Scilly sont un archipel au débouché de la Manche, dans l’océan Atlantique, s’étendant sur 16,33 km2. Autrefois partie du comté de Cornouailles, l’archipel est de nos jours une unité administrative sui generis du Royaume-Uni