Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Richer de Reims

lundi 17 juin 2019

Richer de Reims (vers 940-998)

Issu d’une famille de l’entourage de Louis IV d’Outremer, fils d’un vassal, Raoul, proche de Louis IV puis de son épouse, Gerberge.

Il entre à l’abbaye Saint-Remi de Reims [1] après 966, année de la mort de Flodoard.

À partir de 972, il est l’élève de Gerbert d’Aurillac le futur pape Sylvestre II, alors écolâtre [2] de l’école épiscopale de Reims. Ce dernier lui demande de rédiger une chronique, qui s’étendra de 888 à 995, prenant ainsi en quelque sorte la suite des annales d’Hincmar.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Michel Sot, article « Richer de Reims », in Dictionnaire du Moyen Âge, dir. Claude Gauvard, Alain de Libera, Michel Zink, Paris, PUF, 2003

Notes

[1] La basilique Saint-Remi est un édifice religieux chrétien, construit aux alentours de l’An mil, dans la ville de Reims (Champagne). Après la cathédrale, qu’elle égale presque en taille, la basilique Saint-Remi est l’église la plus célèbre de Reims. Elle fut longtemps rattachée à une importante abbaye, l’abbaye Saint-Remi de Reims.

[2] L’écolâtre était, au Moyen Âge, le maître de l’école monastique ou de l’école cathédrale. La fonction était importante et nombreux furent les écolâtres qui devinrent écrivains de renom, théologiens, ou évêques. Chrodegang, évêque de Metz au 8ème siècle, forma les prêtres de sa cathédrale à vivre en communauté, et écrivit pour eux une règle appelée Regula vitae communis inspirée de celle de saint Benoît. Il y introduit dans la communauté la fonction d’écolâtre : un des chanoines est spécialement chargé d’instruire les jeunes clercs de la cathédrale. Charlemagne demanda l’ouverture de l’école cathédrale aux non-clercs. Au fil des temps l’écolâtre devient également l’inspecteur des maîtres d’écoles du diocèse. Plus tard, le concile du Latran III officialisa la coutume en 1179 en spécifiant que l’enseignement sera gratuit. Cependant, avec l’émergence et l’influence croissante des universités au 13ème siècle, les écoles cathédrales perdront progressivement leur importance et le rôle de l’écolâtre disparaîtra.