Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Eucher (fils de Stilicon)

Eucher (fils de Stilicon)

mercredi 14 juin 2017, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 19 mars 2017).

Eucher (fils de Stilicon) (vers 389-408)

Serena avec son mari Stilicon et son fils Eucher, vers 395/400.Fils du général Stilicon, régent de l’Empire d’Occident sous le règne d’Honorius.

Au moment de la naissance d’Eucher, Stilicon est un des militaires de plus haut rang près de l’empereur d’Orient Théodose. Il est magister militum per Thracias [1]. La mère d’Eucher est Serena, nièce et fille adoptive de l’empereur.

Alors que son père est devenu régent de l’Empire romain d’Occident [2] après la mort de Théodose, il est prévu qu’Eucher épouse Galla Placidia, la sœur de l’empereur Honorius, mais celle-ci, le détestant, fait sans cesse retarder le mariage.

Après l’assassinat de Stilicon le 22 août 408, sur les ordres d’Honorius, Eucher est capturé par les hommes du maître des offices [3] Héraclien dans une église de Rome et mis à mort.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Eucher (fils de Stilicon)/ Portail de la Rome antique/ Personnalité politique de la Rome antique

Notes

[1] commandant en chef des armées en Thrace

[2] L’Empire romain d’Occident fait référence à la partie occidentale de l’Empire romain, à partir de sa division par Dioclétien en 285. Sa capitale fut Milan jusqu’en 402, puis Ravenne. L’Empire romain d’Occident exista de façon intermittente entre les 3ème et 5ème siècles, après la tétrarchie de Dioclétien et les réunifications opérées par Constantin le Grand et Julien. Théodose le Grand fut le dernier empereur romain à régner sur la totalité de cet empire. À sa mort, en 395, l’empire fut divisé de façon définitive. L’Empire romain d’Occident disparut officiellement au moment de l’abdication de Romulus Augustule, le 4 septembre 476.

[3] Le magister officiorum ou maître des offices est un haut fonctionnaire romain de l’époque du Bas-Empire. Sous l’Empire byzantin, il devient une dignité, le magistros, avant de disparaître au 12ème siècle. Créé sous Constantin 1er vers 320, ce fonctionnaire est à un poste clé et est membre du consistoire sacré, ou conseil de l’empereur, et dirige la majeure partie de l’administration centrale. Il remplace le préfet du prétoire comme commandant de la nouvelle garde impériale, les scholæ palatinæ, et à la direction des fabriques d’armes. Il contrôle l’ensemble de l’administration impériale par l’intermédiaire du corps des agentes in rebus, chargés de mission qui acheminent les courriers et les ordres officiels, et qui enquêtent dans les provinces, surveillant les gouverneurs locaux, au point qu’on les surnomme les curiosi1. Enfin, il reçoit les ambassadeurs, et par extension, surveille les réceptions et les cérémonies officielles à la cour, et a une autorité disciplinaire sur le personnel du cubiculum, domesticité personnelle de l’empereur