Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Jacopo Tatti dit Jacopo Sansovino

Jacopo Tatti dit Jacopo Sansovino

mardi 3 mars 2015

Jacopo Tatti dit Jacopo Sansovino (1486-1570)

Architecte et sculpteur italien

Portrait du sculpteur Jacopo Sansovino par le Tintoret (musée des offices à Florence)Né à Florence, il entre dans l’atelier d’Andrea Contucci dit Sansovino et le suit à Rome pour travailler de 1503 à 1510.

Pendant un séjour à Florence, Il marque ses débuts de sculpteur en réalisant le “Bacchus et l’Apôtre saint Jacques” du Duomo [1].

Il revient à Rome de 1518 à 1527 et il dessine les plans de l’église San Giovanni dei Fiorentini [2] à partir de 1519.

En 1527, il fuit le sac de Rome pour Venise où il se fixe définitivement malgré les invites du pape et celles de François 1er.

Après avoir donné, à Padoue, des bas-reliefs pour la basilique Saint-Antoine [3], et “la statue d’une Vierge à l’Enfant”, il devient protomaestro de la basilique Saint-Marc en 1529 et il y exécute le maître-autel de la Scuola di San Marco vers 1533.

Il dresse les plans de la Zecca, de la “Scuola della Misericordia”, de l’église San Francesco della Vigna [4] en 1534, de l’église San Giminiano, des travaux au palais Corner, dans le quartier San Maurizio, sur le Grand Canal en 1536.

Ses grands travaux d’architecture du réaménagement de la place Saint-Marc débutent en 1537 et iront jusqu’en 1544.

Il exécute en 1567 une “statue d’Ercole de Ferrare” et les deux figures de Mars et de Neptune, deux symboles de la République de Venise sur le perron d’honneur du palais des Doges.

Il fait autorité dans toute l’Italie par sa synthèse entre la manière romaine et le goût vénitien, en intégrant la sculpture à l’ordonnancement architectural.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jacopo Sansovino/ Portail de la Renaissance/ Sculpteur italien du XVIe siècle

Notes

[1] La cathédrale Santa Maria del Fiore (Sainte Marie de la Fleur, baptisée ainsi en rapport au Lys de Florence ou le Duomo) est la cathédrale / dôme du 13ème siècle de l’archidiocèse de Florence à Florence en Toscane. Située piazza del Duomo dans le centre historique de Florence, elle est accolée au campanile de Giotto et face à la porte du Paradis du Baptistère Saint-Jean et à la Loggia del Bigallo. Avec son dôme de l’architecte Filippo Brunelleschi de 1436 (le plus grand du monde avec 45 mètres de diamètre) qui marque le début de l’architecture de la Renaissance

[2] L’église San Giovanni Battista dei Fiorentini (Saint-Jean-Baptiste-des-Florentins) est une église de Rome édifiée à l’initiative du pape Jules II. Elle se trouve au commencement de la via Giulia.

[3] La basilique Saint-Antoine de Padoue est la plus grande église de la ville de Padoue en Italie et la plus visitée. Elle n’est néanmoins pas la cathédrale padouanne, titre qui revient au Dôme de Padoue. La place proche accueille la statue du Gattamelata, œuvre de Donatello. Ce dernier réalisa également dans l’église le maître-autel, la barrière du cœur et un crucifix. Elle est dédiée à saint Antoine de Padoue ou Lisbonne, un moine franciscain portugais du 13ème siècle, docteur de l’Église.

[4] L’église San Francesco della Vigna (Saint-François de la Vigne) est la deuxième grande église franciscaine de Venise après l’église Santa Maria Gloriosa dei Frari. Située dans le sestiere de Castello, non loin de l’Arsenal, elle se dresse sur le Campo San Francesco della Vigna.