Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hannon le Grand

mardi 16 décembre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 28 juillet 2011).

Hannon le Grand

As grave (environ 240-225 av. jc) Janus aux deux visages / Proue de galère.Riche aristocrate carthaginois du 3ème siècle av. jc. Cette richesse provenait des terres qu’il possédait en Afrique du Nord. Durant la 1ère Guerre punique [1], il dirigea la faction de Carthage opposée à la poursuite de la guerre contre Rome. Il préférait continuer à conquérir des territoires en Afrique plutôt que mener une guerre navale contre Rome qui n’amènerait aucun gain. Dans ses efforts, il s’opposa à Hamilcar Barca. Il démobilisa la marine carthaginoise en 244, laissant le temps à Rome de reconstruire sa marine et de défaire finalement Carthage en 241 av. jc.

Après la guerre, il refusa de payer les mercenaires auxquels Hamilcar avait promis de l’argent et des récompenses. Ceux-ci se révoltèrent et Hannon prit le contrôle de l’armée carthaginoise afin de les vaincre. Ces tentatives échouèrent et il rendit le commandement de l’armée à Hamilcar. Finalement, ils coopérèrent pour défaire les rebelles en 238.

Son surnom "le Grand" lui fut apparemment attribué en raison de ses conquêtes contre les ennemis africains de Carthage. Durant la 2ème guerre punique [2], il dirigeait la faction pro-romaine de Carthage, et s’opposa à l’envoi de renforts à Hannibal, le fils d’Hamilcar, après sa victoire à la bataille de Cannes [3]. Après la défaite finale de Zama [4] en 202, il fut un des ambassadeurs envoyés négocier la paix avec les Romains.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Histoire de guerre/ HANNON le Grand/Par Claude Merle

Notes

[1] À partir de 264 av. jc commence le grand affrontement contre Carthage, qui marque un tournant dans l’histoire de Rome. Carthage, ancienne colonie phénicienne a développé d’abord des comptoirs commerciaux, puis des points d’appui et des colonies dans toute la Méditerranée occidentale et notamment à l’ouest de la Sicile grâce à son esprit d’entreprise. Rome se méfie des ambitions carthaginoises en Sicile. C’est la cause de la première Guerre punique qui dure près de 25 ans

[2] La Deuxième Guerre punique, (218-202 av.jc) est le 2ème des 3 conflits connus sous le nom de guerres puniques, qui opposent Rome à Carthage. Plus précisément, ce conflit a lieu au 3ème siècle av. jc, de 219 à 203 av. jc en Europe, puis de 203 à 202 av. jc en Afrique. Cette guerre a commencé à l’initiative des Carthaginois, qui ont voulu prendre leur revanche suite à leur défaite lors de la 1ère guerre punique. Cette guerre est assez connue par les moyens employés pour l’époque et pour ses conséquences : son coût humain et économique, l’impact décisif sur le contexte historique, politique et social, dans l’ensemble du monde méditerranéen et pour de nombreux siècles, furent considérables. Contrairement à la 1ère guerre punique, qui a été menée et gagnée principalement sur mer, la seconde a été une succession ininterrompue de batailles terrestres avec des mouvements des masses énormes d’infanterie, de cavalerie et d’éléphants. Les moyens maritimes ont été presque exclusivement utilisés pour aider les armées dans leurs déplacements, ou encore pour les voyages des diplomates d’un royaume méditerranéen à l’autre. Bien que la conduite de la guerre ait été généralement perçue en suivant le chemin d’Hannibal de l’Hispanie à l’Italie du Sud, la Méditerranée a été, en fait, directement et indirectement, impliquées dans le conflit entre Rome et Carthage. Le pourtour du Bassin Méditerranéen occidental a été un énorme champ de bataille : l’Hispanie, la Gaule, la Gaule cisalpine, l’Italie, l’Afrique ont été concernées ; les enjeux diplomatiques ont impliqué les ambassadeurs des deux rivaux en Numidie, en Grèce, en Macédoine, en Syrie, dans les royaumes de l’Anatolie, et en Égypte.

[3] La bataille de Cannes est une victoire écrasante d’Hannibal Barca sur les légions romaines au cours de la Deuxième Guerre punique. Le 2 août 216 av. jc, le général carthaginois écrase les troupes romaines beaucoup plus nombreuses. Grâce à une manœuvre géniale, sa victoire est totale et lui permet de s’établir durablement dans le sud de l’Italie.

[4] La bataille de Zama fut, en 202 av.jc, un affrontement décisif de la deuxième guerre punique. Elle vit s’affronter les armées romaines, dirigées par Scipion l’Africain et le roi Numide massyle Massinissa, et carthaginoise d’Hannibal et l’autre roi numide massaessyle Syphax, qui y perdit la guerre. Peu après celle-ci, le sénat carthaginois signa un traité de paix qui mit fin à 20 ans de guerre. Zama se trouve à Siliana (nord-ouest de la Tunisie).