Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cunégonde de France

dimanche 16 octobre 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 15 novembre 2011).

Cunégonde de France (vers 893-923)

division de la Lotharingie au 10ème siècleFille d’Ermentrude, une fille de Louis II le Bègue, roi de France. L’identité de son père n’a pas été transmise à notre époque et aucune étude actuelle n’a permis de l’identifier.

Cunégonde épousa en 909 Wigéric de Bidgau, comte palatin de Lotharingie [1], Elle se remaria vers 922 à Ricuin de Verdun, comte de Verdun [2]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Cunégonde de France/ Portail du haut Moyen Âge/Catégories  : Personnalité féminine du 10ème siècle

Notes

[1] La Lotharingie désigne le royaume de Lothaire II du latin Lotharii Regnum, arrière-petit-fils de Charlemagne. Il fut constitué en 855. Après sa mort, elle fut l’enjeu de luttes entre les royaumes de Francie occidentale et de Francie orientale, avant d’être rattachée au Saint Empire romain germanique en 880. Il devint un duché au début du 10ème siècle. Dans la deuxième moitié du 10ème siècle, le duché fut scindé en un duché de Basse Lotharingie et un duché de Haute Lotharingie, qui deviendra la Lorraine.

[2] Le comté de Verdun était un comté médiéval souverain dans le duché de Basse-Lotharingie. Les souverains du comté de Verdun se qualifiaient de comtes par la grâce de Dieu. Le pays était situé près de la Basse Lotharingie au sein du Saint-Empire romain germanique. L’évêché de Verdun le bordait à l’est. La forêt d’Argonne formait la frontière occidentale du comté, mais il comprenait également les forteresses de Montfaucon-d’Argonne et de Vienne-le-Château. Selon un diplôme impérial émis en 1156, l’évêque Haymon de Verdun a reçu le droit de nommer les comtes, mais les comtes de la dynastie des Ardennes-Bouillon ont rendu la fonction héréditaire à la fin du 10ème siècle.