Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Huang Gai

mercredi 22 septembre 2021, par ljallamion

Huang Gai (145/147-208 ou 213/223) 

Général au service de la famille Sun

Servant successivement Sun Jian , Sun Ce et Sun Quan, il joua un rôle déterminant dans la Bataille de la Falaise Rouge [1].

Il joignit Sun Jian lorsque ce dernier leva une armée de volontaires pour s’opposer à Dong Zhuo . Peu après leur succès contre Dong Zhuo, Huang Gai fut promu commandant auxiliaire.

Après la mort de Sun Jian, il demeura loyal à la famille Sun en suivant Sun Ce dans ses conquêtes du Jiangdong [2]. Reconnu pour sa compassion envers les roturiers, il fut d’une grande habileté dans les batailles opposant les montagnards et les tribus Shanyue. En l’an 199, lorsque Sun Ce attaqua Huang Zu et Liu Xun sur les rives du Yangzi [3], Huang Gai fut nommé Colonel de la Ferme Attaque par intérim.

Après la mort de Sun Ce, Sun Quan poursuivit la guerre contre Huang Zu et nomma Huang Gai Colonel en chef de Danyang [4]. Après 208, alors commandant de division sous Zhou Yu, il participa à la Bataille de la Falaise Rouge et suggéra le stratagème d’une attaque incendiaire sur la flotte de Cao Cao . Feignant de se rendre, Huang Gai s’approcha suffisamment près des navires pour y mettre le feu. Aidé par de forts vents, la flotte entière de Cao Cao fut enflammée, de même que ses camps et ce dernier dut renoncer à conquérir le Sud.

Habile dans l’entraînement de ses hommes et ne négligeant jamais une de ses tâches, Huang Gai fut grandement admiré par Sun Quan, qui lui donna le titre de Général des Gentilshommes de la Maison.

Huang Gai assuma souvent les fonctions de préfet dans les comtés où se rebellèrent les tribus Shanyue et à chaque fois, il pacifia le territoire avec succès, gagnant le respect de ses rivaux. Il fut d’ailleurs élevé au rang de Lieutenant Général après avoir vaincu les Shanyue dans le comté de Yiyang. En tout, il fut assigné dans 9 comtés, dont celui de Wuling où il mourut de causes naturelles quelques années après son entrée en fonction.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Luo Guanzhong ; tr. Moss Roberts (1995). Three Kingdoms. (ISBN 7-119-00590-1)

Notes

[1] La bataille de la Falaise rouge, ou bataille de Chi Bi, est une bataille de l’époque des Trois Royaumes de la Chine, qui s’est déroulée au cours de l’hiver 208. Le site de la bataille se trouve à 36 kilomètres au nord-ouest de Puqi, sur la rive sud du Yangzi, en un lieu baptisé « passe de pierre », car, à cet endroit, le fleuve est bordé par une imposante falaise. C’est un lieu de mémoire pour les Chinois. La roche porte toujours les deux caractères chinois (1,5 mètre de hauteur sur 1 mètre de large), que Zhou Yu, le stratège et Maréchal du royaume de Wu, y a fait peindre après la bataille, pour célébrer la victoire. La bataille de la Falaise rouge opposa les armées alliées des royaumes de Wu et de Shu, sous le commandement de Zhou Yu et de Zhuge Liang, à celle, bien supérieure en nombre, de Cao Cao, seigneur du Wei.

[2] Le Jiangdong, est le nom d’une région située au sud-est de la Chine. Plus précisément situé au sud-est du Yangzi, au sud de l’actuelle province du Jiangsu et au nord de celle du Zhejiang. Historiquement, le terme Jiangdong était une désignation alternative pour le royaume de Wu durant l’époque des Trois Royaumes. Les deux termes font référence au sud de la Chine, mais Jiangdong souligne l’aspect géographique alors que Wu met plutôt l’accent sur la tradition pré dynastie Han de la région. Le stratège Sun Tzu y était né, ainsi que Sun Jian et plusieurs membres de la famille Sun. Il fut le point de départ du royaume de Wu. Sun Ce en fit la conquête, battant notamment les seigneurs de guerre Liu Yao, Yan Baihu et Wang Lang, qui occupaient le territoire.

[3] Le Yangzi Jiang ou Chang Jiang, est le plus long fleuve d’Asie (6 380 km). En France, il est appelé fleuve Bleu, Yang-Tsé-Kiang ou simplement Yang-Tsé. D’un débit de 30 000 m3/s, le fleuve Bleu est le troisième plus long fleuve du monde après l’Amazone et le Nil. Il prend sa source au Qinghai, à 6 621 mètres, dans les monts Tanggula, dans un paysage extrême de glaciers et de terres enneigées, parsemé de moraines, balayé par des vents violents et dépourvu de toute végétation. Il est appelé en tibétain Dri chu. Il parcourt 6 380 km avant de rejoindre la mer de Chine orientale, au nord de Shanghai, la plus grande ville de Chine. Il serpente à travers les provinces du Qinghai, du Yunnan, du Sichuan, du Hubei, du Hunan, du Jiangxi, de l’Anhui et du Jiangsu et traverse les immenses agglomérations de Chongqing, Wuhan, Nankin et Shanghai. Lors de son parcours, il reçoit les eaux de plus de 700 affluents drainant un bassin hydrographique de 1,8 million de kilomètres carrés. Chaque année, il déverse près de mille milliards de mètres cubes d’eau dans la mer de Chine, charriant des milliers de tonnes de limon au large des côtes. Le Yangzi Jiang alimente en eau 40 % du territoire chinois et 70 % de la production rizicole.

[4] Danyang est une ville de la province du Jiangsu en Chine. C’est une ville district placée sous la juridiction de la ville-préfecture de Zhenjiang. On y parle un dialecte du wu proche du mandarin.