Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hermann 1er de Saxe

samedi 26 juin 2021, par ljallamion

Hermann 1er de Saxe (vers 905/910-973)

Fondateur de la dynastie saxonne de Billung [1], fils d’un comte d’Ostphalie [2] nommé Billung et de son épouse inconnue selon la “Chronica Principum Saxoniæ”.

L’empereur Otton le Grand le fait margraveprinceps militiae en 936 de la région frontalière où vivaient les Vélètes [3], les Abodrites [4], les Wagriens [5] et les Vikings [6], puis “procurator regis” du duché de Saxe [7] en 962.

Hermann 1er de Saxe épouse Oda puis Hildesuit toutes deux d’origine inconnue.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Timothy Reuter, Rosamond McKitterick, The new Cambridge medieval history, Volume 3, Cambridge University Press, 2005. (ISBN 0521364477)

Notes

[1] Les Billung sont une famille princière de la noblesse saxonne, les descendants du duc Hermann 1er qui accède en 936 au service de la dynastie ottonienne. Ils règnent sur la Saxe jusqu’en 1106, date à laquelle le dernier souverain Magnus meurt sans héritier mâle. La famille tire son nom d’un ancêtre légendaire dont le nom figure dans l’obituaire du monastère de Saint-Michel à Lunebourg qui ne date toutefois au plus que du 13ème siècle.

[2] L’Ostphalie est une région historique du Nord de l’Allemagne. C’est le nom donné dans les 8ème et 9ème siècle à la partie de le Saxe à l’est du bassin de la Weser ; on l’opposait à la Westphalie située à l’ouest du même fleuve.

[3] Les Vélètes, aussi nommés Wélatabes ou Wiltses, sont un peuple slave établi dans l’Est de l’Allemagne actuelle et en Poméranie durant toute la première partie du Moyen Âge.

[4] Les Abodrites ou Obodrites, Obotrites sont une confédération tribale slave établie au 6ème siècle dans les régions connues aujourd’hui sous le nom de Holstein et de Mecklembourg, au Nord-Est de l’Allemagne. Sa capitale est Luibice, l’actuelle Lübeck. À partir de 1147, les Abodrites deviennent la cible de croisades avant d’être intégrés au Saint Empire romain germanique en 1164. La confédération abodrite est composée de trois tribus principales : les Wagriens, les Polabes et les Abodrites à proprement parler. Elle est gouvernée par un roi, mais les familles nobles ont un pouvoir très important.

[5] Au Moyen Âge, les Wagriens (Wagri ou Wagiri) formaient un peuple slave habitant la Wagrie, au sud-est du Holstein, apparentés aux Abodrites, auxquels ils ont été soumis au temps de la dynastie des Nakonides. Ils étaient installés depuis le début du 8ème siècle entre le fœrde de Kiel et le fleuve Trave (région de Lübeck). Leur principal établissement était Starigard (« Vieux Château »), devenu Oldenbourg en Holstein. La christianisation définitive des Wagriens ne se fit qu’au début du 12ème siècle et fut l’œuvre de Vicelin d’Oldenbourg dit saint Vicelin, qui devint évêque d’Oldenbourg en 1149.

[6] Les Vikings sont des explorateurs, commerçants, pillards mais aussi pirates scandinaves au cours d’une période s’étendant du 8ème au 9ème siècle, communément nommée âge des Vikings. Par extension, on emploie le terme en français pour désigner la civilisation scandinave de l’âge du fer tardif, c’est-à-dire à partir de la fin du 2ème siècle à l’âge du fer romain. Ils sont souvent appelés Normands, c’est-à-dire étymologiquement hommes du Nord, dans la bibliographie ancienne.

[7] Le duché de Saxe était un duché médiéval couvrant la plus grande partie du nord de l’Allemagne. Il s’étendait sur les états allemands contemporains de Basse-Saxe, Rhénanie-du-Nord-Westphale, Schleswig-Holstein, Saxe-Anhalt et des parties de la Saxe. Le duc Henri le Lion occupa la région déserte de Mecklembourg Poméranie occidentale. Les Anglo-Saxons avaient quitté cette dernière zone pour l’Angleterre.