Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Haman (Bible) ou Aman

dimanche 13 juin 2021, par ljallamion

Haman (Bible) ou Aman

Personnage du livre d’Esther, l’un des livres constituant la Bible

Une page de l'Ancien Testament tirée de la Bible de Gutenberg, composée à partir de la Vulgate de saint Jérôme (vers 1455).Il est vizir [1] de l’empire perse sous le règne de Xerxès 1er. Dans la tradition juive, Haman est perçu comme l’archétype du mal et de l’antisémitisme.

Selon le livre d’Esther [2], Haman est le fils de Hamedata, descendant d’Agag, un roi amalécite [3]. Il apparaît donc comme un ennemi héréditaire du peuple juif. Les événements sont situés à Suse en Perse [4] au 5ème siècle av. jc.

Haman, devenu ministre de Xerxès 1er, prépare le projet de tuer tous les Juifs [5]. Il fait passer un décret, signé par le roi, pour ordonner l’extermination de la population juive. Le projet est déjoué par la reine Esther et son oncle Mardochée et se retourne contre Haman et sa famille. Haman et ses 10 fils sont pendus par les Juifs avec l’aval du roi Xerxès 1er.

Pour commémorer le "coup du sort" favorable aux Juifs lors de cet épisode, la fête de Pourim [6] a été instaurée. Certaines traditions sont apparues pour marquer la joie de la délivrance des Juifs et de la défaite d’Haman. Ainsi, le livre d’Esther est lu en public et l’assemblée émet de grands bruits avec une crécelle à chaque fois que le nom d’Haman est mentionné.

Certaines pâtisseries comme les oreilles d’Haman sont également traditionnellement mangées en ce jour de fête.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Haman (Bible)/ Portail de la Bible/Catégories : Personnage du Tanakh/ Personnage de l’Ancien Testament

Notes

[1] Le mot persan vizir, désigne un fonctionnaire de haut rang, ayant un rôle de conseiller ou de ministre auprès des dirigeants musulmans (califes, émirs, maliks, padishah ou sultans).

[2] Le livre ou rouleau d’Esther est le vingt-et-unième livre de la Bible hébraïque. Il fait partie des Ketouvim selon la tradition juive et des Livres historiques de l’Ancien Testament selon la tradition chrétienne. Il rapporte une série d’événements se déroulant sur plusieurs années : Esther, d’origine juive, est la favorite du plus puissant souverain de son époque Xerxès 1er. Or, sous son règne, le grand vizir Haman intrigue et obtient de pouvoir exterminer toute la population juive. Devant pareille menace, Mardochée fait appel à sa cousine Esther afin qu’elle obtienne du roi l’annulation du décret qui les condamne. Xerxès 1er informé par prend toutes les mesures nécessaires pour protéger la population juive, et condamne le vizir, ainsi que tous ses fils, à être pendus au poteau destiné initialement à Mardochée.

[3] Les Amalécites étaient une tribu de nomades édomites mentionnée dans la Bible, descendants d’Amalek et qui occupaient un territoire correspondant au sud de la Judée, entre l’Idumée et le désert du Sinaï en Égypte. Selon la Bible, ils furent toujours acharnés contre les Hébreux, qui à leur tour les regardaient comme une race maudite. Dieu ordonna à Saül de les exterminer. Ce roi leur déclara la guerre et les défit. Mais, contre la défense de Dieu, il pardonna à Agag, leur roi : cette désobéissance lui fit perdre sa couronne, qui fut transférée à David. Par la suite, ainsi que le raconte le livre d’Esther, les exilés du premier Temple auront à pâtir des volontés génocidaires d’Haman, fils de Hamedata, descendant d’Agag, roi des Amalécites. Dans le judaïsme, les Amalécites représentent l’ennemi archétypal des Juifs.

[4] Suse ou Shushan dans la Bible est une ancienne cité de la civilisation élamite, devenue au 5ème siècle av. jc la capitale de l’Empire perse achéménide, située dans le sud de l’actuel Iran à environ 140 km à l’est du fleuve Tigre. Elle ne présente plus aujourd’hui qu’un champ de ruines.

[5] Judéens installés dans l’empire perse

[6] Pourim est une fête juive d’origine biblique et d’institution rabbinique, qui commémore les événements relatés dans le Livre d’Esther : la délivrance miraculeuse d’un massacre de grande ampleur, planifié à leur encontre par Haman l’Agaggite dans l’Empire perse sous le règne d’Assuérus (Xerxès Ier). La fête est célébrée chaque année le 14 Adar (en février ou mars du calendrier grégorien).