Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 18ème siècle en France > Personnages du 18ème siècle > Charles Botot Dangeville ou Charles-Claude Botot dit Dangeville

Charles Botot Dangeville ou Charles-Claude Botot dit Dangeville

mercredi 27 novembre 2019

Charles Botot Dangeville ou Charles-Claude Botot dit Dangeville (1665-1743)

Acteur français

Né à Paris, fils de Jean Botot, ancien procureur [1] au Châtelet de Paris [2] et de Charlotte Chantoiseau, il débuta en 1697 à La Haye [3], sous le nom de Dangeville, dans la troupe du roi d’Angleterre Guillaume III d’Orange-Nassau.

La même année, il débuta comme danseur à la Comédie-Française [4], y fit ses débuts de comédien, fut reçu sociétaire et épousa la comédienne Marie-Hortense Racot de Grandval, sœur de Nicolas Racot de Grandval.   Il termina sa carrière en 1740, avec le titre de doyen [5] de la Comédie-Française.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Charles Botot Dangeville/ Portail du théâtre/ Catégories : Acteur français/ Sociétaire de la Comédie-Française

Notes

[1] Au 16ème siècle, les procureurs fiscaux étaient les officiers du ministère public établis près des hautes justices seigneuriales. On les appelait fiscaux parce qu’ils devaient poursuivre les droits et profits pécuniaires qui appartenaient au seigneur de la terre. Dans les domaines de la Couronne, ils prenaient le nom de Procureur du Roi. Les moyennes justices avaient pour ministère public un officier qui se qualifiait seulement de procureur ordinaire. Le juge bas justicier n’avait aucun procureur près de lui. Les hauts justiciers pouvaient prononcer toutes sortes de peines corporelles, même celle de mort. Le procureur général fiscal était établi près les juridictions jugeant sur appel. On pouvait, d’ailleurs occuper à la fois plusieurs offices de procureur fiscal.

[2] Le Grand Châtelet de Paris était une forteresse édifiée par Louis VI sur la rive droite de la Seine, au débouché de la rue Saint-Denis. Elle a été démolie au début du 19ème siècle et a été remplacée par l’actuelle place du Châtelet. Elle abritait le siège de la police, des cachots et la première morgue de la capitale. Par son édit de 1684, Louis XIV réunit au Châtelet l’ensemble des seize anciennes justices féodales et des six anciennes justices ecclésiastiques. Le Grand Châtelet fut reconstruit. On avait décidé que, pendant la reconstruction, la cour siégerait aux Grands-Augustins, mais les moines ne voulurent pas céder leur couvent. On résolut d’en faire le siège et de s’en emparer par la force. II s’ensuivit plusieurs combats et assauts acharnés, où furent tués un grand nombre de religieux. La victoire resta au parti de la cour, qui s’y installa provisoirement

[3] La Haye est une commune et ville néerlandaise, siège du gouvernement des Pays-Bas et chef-lieu de la province de Hollande-Méridionale. Elle n’est cependant pas la capitale, qui est Amsterdam.

[4] La Comédie-Française ou Théâtre-Français est une institution culturelle française fondée en 1680 et résidant depuis 1799 salle Richelieu au cœur du Palais Royal dans le 1er arrondissement de Paris. Établissement public à caractère industriel et commercial depuis 1995, c’est le seul théâtre d’État en France disposant d’une troupe permanente de comédiens, la Troupe des Comédiens-Français. Bien que mort depuis sept ans quand la troupe a été créée, Molière est considéré comme le « patron » de l’institution, surnommée la « Maison de Molière ».

[5] Doyen est un nom commun signifiant le plus âgé ou le responsable. Ce nom a donné des noms de charges religieuses et civiles