Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Mar Dadisho 1er dit Dadicho 1er

Mar Dadisho 1er dit Dadicho 1er

samedi 31 août 2019, par ljallamion

Mar Dadisho 1er dit Dadicho 1er

Catholicos de l’Église de l’Orient de 421 à 456

La Perse au temps des Sassanides (Les Sassanides règnent sur le Grand Iran de 224 jusqu'à l'invasion musulmane des Arabes en 651)Son ministère patriarcal est marqué par le Synode de Markabta en 424 [1], Dadisho devint alors le premier patriarche de Séleucie-Ctesiphon [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Dadicho Ier/ Portail des chrétiens d’Orient /Catégories : Patriarche de l’Église de l’Orient

Notes

[1] Le synode de Markabta, réuni en 424 par l’Église de l’Orient dirigée par le catholicos Mar Dadisho 1er, proclame l’autonomie du Catholicosat de Séleucie-Ctésiphon à l’égard du patriarche d’Antioche. Cette décision avait des raisons politiques (rompre hiérarchiquement avec l’Église d’Antioche était un gage de loyalisme vis-à-vis de la Perse), sans dimension doctrinale ; mais l’Église de l’Orient ne participa ni au concile d’Éphèse (431), ni au concile de Chalcédoine (451), et n’assuma pas leurs décisions. En 484, elle adhère à l’enseignement théologique de Théodore de Mopsueste.

[2] Séleucie du Tigre est une ville antique ruinée située en Irak, en face de Ctésiphon et à trente-cinq kilomètres environ de Bagdad. Elle fut une des plus grandes cités de Mésopotamie à la fin de l’Antiquité, s’inscrivant dans l’histoire entre Babylone et Bagdad. Fondée par le successeur d’Alexandre le Grand, Séleucos 1er Nicator, elle devint rapidement une très grande ville et un centre commercial incontournable. Après son passage dans l’empire parthe des Arsacides, elle resta fortement marquée par ses origines grecques, ce qui lui donnait une place à part dans l’empire et ne doit pas cacher le caractère très cosmopolite de l’agglomération. Souvent disputée par les Romains, la grande cité déclina au 3ème siècle, concurrencée par la fondation voisine de Coche par les souverains perses sassanides.