Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Margaritus de Brindisi dit le Nouveau Neptune

Margaritus de Brindisi dit le Nouveau Neptune

lundi 3 avril 2017

Margaritus de Brindisi dit le Nouveau Neptune (vers1145-après 1197)

Grand Amiral du royaume siculo-normand-1er comte de Malte, à la fin du 12ème siècle

Diverses hypothèses existent quant à son lieu et à sa date de naissance. Selon l’une d’elles il serait d’origine grecque, né dans le duché normand d’Apulie, à Brindisi [1].

Il fut d’abord un pirate avant de se mettre au service du roi normand Guillaume II de Sicile, au début des années 1180. Il remporta plusieurs succès contre l’Empire byzantin et le roi Guillaume le nomma comte palatin de Céphalonie et de Zante [2] en 1185.

Il servit également le successeur du roi Guillaume, Tancrède de Lecce qui le nomma 1er comte de Malte [3], probablement à son avènement en 1190.

En 1194, il défendit Palerme [4], capitale du royaume de Sicile, qui tomba finalement le 20 novembre aux mains des troupes germaniques de l’empereur Henri Hohenstaufen dit le Cruel, prétendant au trône siculo-normand. Margaritus fut présent au couronnement de ce dernier le 25 décembre 1194 avant d’être arrêté quatre jours plus tard, accusé de complot.

Envoyé en Germanie [5] comme prisonnier, Margaritus fut aveuglé et émasculé sur ordre d’Henri en 1197. On perd ensuite sa trace et il est probable qu’il soit mort de ses blessures.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Margaritus de Brindisi/ Portail de la Sicile/ Amiral italien

Notes

[1] Brindisi est une ville de la province de Brindisi dans les Pouilles en Italie. C’est une ville importante de la côte adriatique, célèbre depuis l’antiquité. Son port en branches de cerf, le seul vraiment protégé de la côte adriatique, en a fait une porte vers l’Orient dès l’époque romaine. Cité grecque à l’origine et capitales des Salentins, Brindisium est conquise par le consul Marcus Atilius Regulus en 267 av., achevant la conquête romaine du sud de l’Italie. Transformée en colonie romaine en -244, elle fut rapidement reliée à Rome par la via Appia, puis par la Via Trajana.

[2] Le Comté palatin de Céphalonie et Zante fut une principauté fondée en 1185 dans les îles Ioniennes qui fit partie jusqu’en 1479 du Royaume de Sicile. D’abord attribuée à Margaritus de Brindisi par Guillaume II de Sicile en remerciement de ses services, elle passa ensuite à la famille des Orsini jusqu’en 1325 puis brièvement aux Angevins jusqu’en 1357, avant de devenir l’apanage de la famille Tocco, laquelle l’utilisa comme tremplin pour sa conquête du despotat d’Épire. Toutefois, devant l’avance des Ottomans, les Tocco durent progressivement abandonner leurs conquêtes continentales et se retirer dans les îles. En 1479 le comté fut divisé : les Vénitiens prirent le contrôle de Zante, alors que les Ottomans occupèrent Céphalonie jusqu’en 1500.

[3] Après la conquête de Malte par Roger de Hauteville en 1091, l’archipel devient un territoire de la couronne de Sicile. En 1192 Malte est élevée en comté puis en marquisat en 1393. Jusqu’à l’arrivée des chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1530, Malte sera tantôt sous l’autorité d’un comte, tantôt intégrée au domaine royal et directement administré par des fonctionnaires nommés par la cour de Palerme. Malte est souvent offerte en cadeau à des membres de la famille royale à des nobles pour services rendus à la couronne.

[4] Palerme est une ville italienne, chef-lieu et plus grande ville de la région Sicile Elle se situe dans une baie sur la côte nord de l’île.

[5] La Germanie est le nom donné, dans l’Antiquité, à la région d’Europe centrale séparée du monde romain par le Rhin et le Danube et s’étendant approximativement, à l’est, jusqu’à la Vistule. Le territoire de la Germanie était peuplée par les Celtes avant que divers peuples germaniques ne s’y installent au cours du 1er millénaire av. jc