Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Mérouzhan 1er Arçrouni

Mérouzhan 1er Arçrouni

mardi 12 avril 2016, par ljallamion

Mérouzhan 1er Arçrouni (4ème siècle)

Provinces historiques de la Grande ArménieNakharar [1] arménien de la famille des Arçrouni. Aucun document ne donne sa filiation, mais on sait que vers 350, le prince Savasp est l’unique rescapé du massacre de sa famille par le roi Tigrane VII, et qu’il épouse une fille de Vasak Mamikonian. Chronologiquement, Mérouzhan ne peut être que le fils de ce couple.

Bien que l’Arménie se soit convertie au christianisme depuis 302 avec le roi Tiridate IV, Mérouzhan est resté zoroastrien [2]. Quand le roi sassanide Shapur II envahit l’Arménie, Mérouzhan se rallie à l’envahisseur, de la même confession que lui et tente de convertir le pays. Le roi Arshak II s’enfuit, mais l’invasion perse est repoussée par le sparapet [3] Vasak Mamikonian.

Pour beaucoup d’historiens, Mérouzhan est considéré comme un traître, à qui le roi Shapur avait promis des domaines et la charge de gouverneur d’Arménie. Mais d’autres pensent qu’il se considérait comme un chef légitime et que ses actions lui permettaient de combattre le christianisme.

Mérouzhan fut sans doute tué lors de la restauration du roi Pap , le fils d’ Arshak III , par le général arménien Sembat Bagratouni qui lui imposa sur la tête une couronne de fer rouge.

Bien que ce roi soit mort en 374, Christian Settipani donne la date de 381 pour son décès.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Meruzhan Artzruni »

Notes

[1] Le nakharar est un satrape héréditaire en Arménie. Ce titre est de premier ordre au sein de la noblesse arménienne antique et médiévale. Durant cette période, l’Arménie est divisée en larges domaines, propriétés d’une famille noble et gouvernés par l’un de ses membres, auquel les titres nahapet (« chef de famille ») ou tanuter (« maître de maison ») sont donnés. Les autres membres d’une famille de nakharar gouvernent à leur tour des portions plus petites du domaine familial. Les ’nakharark’ jouissant d’une grande autorité sont reconnus comme ishkhans (princes).

[2] Le zoroastrisme est une religion (non-biblique) monothéiste où Ahura Mazdâ est seul responsable de l’ordonnancement du chaos initial, le créateur du ciel et de la Terre. Le zoroastrisme est une réforme du mazdéisme, réforme prophétisée par Zarathoustra, dont le nom a été transcrit en Zoroastre par les Grecs. Cette réforme est dite classiquement être intervenue au cours du 1er millénaire av. jc mais les indices s’accumulent pour la faire remonter au millénaire précédent. D’après de récentes découvertes archéologiques russes, Zarathoustra est censé avoir prêché ses Gathas (chants sacrés), il y a plus de 3750 ans.

[3] généralissime