Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cornelius Lacon

dimanche 14 février 2016

Cornelius Lacon (mort en 69

Chevalier au temps de l’Empire romain

De naissance modeste, il réussit à s’élever et finit par devenir assesseur [1] dans l’entourage de Galba en Espagne tarragonaise [2].

Après son accession à l’empire, en 68, Galba fit de lui son préfet du prétoire [3]. Dans cette position, il acquit une grande influence et était considéré à côté de Titus Vinius et de Marcianus Icelus comme l’un de trois principaux conseillers de l’empereur.

Les trois cependant se jalousaient et intriguaient les uns contre les autres. Tacite décrit Lacon comme flegmatique, indécis et menteur ; on ne sait jusqu’à quel point ce jugement correspond. Après la chute de l’empereur, l’année suivante, Lacon fut, semble-t-il, exilé sur une île où il fut tué sur ordre du nouvel empereur Othon.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Cornelius Laco »

Notes

[1] Un assesseur est une personne qui siège aux côtés d’une autre pour l’assister dans ses fonctions et la suppléer si nécessaire. En droit, en particulier, il s’agit d’un officier de justice qui aide le juge.

[2] La Tarraconaise était une province romaine qui couvrait le nord et l’est de l’Espagne et qui correspond aujourd’hui à peu près à l’Aragon, la Catalogne et les Asturies. Elle est issue de l’ancienne Hispanie citérieure.

[3] Le préfet du prétoire (præfectus prætorio) est l’officier commandant la garde prétorienne à Rome, sous le Haut Empire, et un haut fonctionnaire à la tête d’un groupe de provinces, la préfecture du prétoire, dans l’Antiquité tardive.