Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Macrine la Jeune ou Macrine d’Annisa

Macrine la Jeune ou Macrine d’Annisa

jeudi 9 juillet 2015, par ljallamion

Macrine la Jeune ou Macrine d’Annisa (324-379)

Icône représentant Macrine la JeunePetite-fille de Sainte Macrine l’Ancienne. Fille de Basile l’Ancien , et de Sainte Emmélie . Ils l’éduquent dans la foi chrétienne.

Macrine est l’aînée d’une famille nombreuse de dix enfants. Trois de ses frères seront saints, Basile de Césarée, Grégoire de Nysse et Pierre de Sébaste.

Éduquée par une mère très pieuse, Macrine est fiancée, mais à la mort de celui-ci elle préfère se consacrer à Dieu. À la mort de son père, elle suit sa mère qui décide de mener une vie monacale dans le Pont [1], à Annesi.

Elle encourage Basile, son frère, à se faire baptiser, ce qu’il fait. Il fonde alors un monastère d’hommes en face de celui de Macrine et de leur mère. Les deux communautés formant ce monastère double sont séparées par le fleuve Iris [2].

À la mort de sa mère, Macrine devient la supérieure de la communauté des femmes. Elle tombe malade et meurt en 379, accompagnée par son frère Grégoire de Nysse, qui écrira un livre de dialogue entre Macrine et lui, “Dialogue sur l’âme et la résurrection”.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Nominis/histoire des saint/ Macrine la Jeune

Notes

[1] Le royaume du Pont est un royaume antique situé sur la côte méridionale de la mer Noire, dont il contrôlait aussi plus ou moins le pourtour. Aujourd’hui, cette région se trouve en Turquie. Le royaume du Pont tire son nom de la mer Noire, anciennement appelée Pont-Euxin par les Grecs. Le premier à mentionner est Xénophon dans son Anabase.

[2] Le Yeşilırmak ou Yeşil Irmak, nommé l’Iris dans l’Antiquité, est un fleuve qui se jette dans la Mer Noire à l’est du Kizilirmak. Le fleuve prend sa source au nord-est de province de Sivas dans le massif des Köse Dağları dans la province de Sivas. Le lac du barrage d’Almus est le confluent de plusieurs rivières venant des montagnes environnantes. Il traverse ensuite les villes de Tokat, Turhal. Il reçoit alors sur sa rive gauche, l’apport des eaux de la rivière Çekerek. Il traverse Amasya. Après la traversée d’Amasya il se dirige vers l’est. Dans le district de Taşova, le fleuve fait la limite entre les provinces d’Amasya et de Tokat. Il reçoit sur sa rive droite la rivière de Kelkit. Le courant se dirige vers le nord et la province de Samsun. Le fleuve est coupé par les barrages de Hasan Uğurlu et de Suat Uğurlu. Il traverse Çarşamba, puis il rejoint la Mer Noire après un parcours d’environ 520 km alors que sa source est à moins de 100 km de la côte.