Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Quintus Fabius Maximus Servilianus

Quintus Fabius Maximus Servilianus

mardi 12 mai 2015, par ljallamion

Quintus Fabius Maximus Servilianus

Homme d’État romain

La Macédoine à la mort de Philippe IIEn 145 av. jc, il est gouverneur de la province romaine de Macédoine [1].

En 142, il est consul. Il part avec deux légions, trois cents cavaliers numides [2] et dix éléphants, vers la péninsule ibérique [3], tente de pénétrer en Lusitanie [4], repousse péniblement une attaque contre son camp et est contraint de se replier. Viriatus le poursuit mais subit des pertes et retourne sur ses terres.

En 141, il reprend l’offensive, occupe de nombreuses cités, fait mettre à mort 500 chefs, fait couper les mains aux sujets romains passés à l’ennemi et vend comme esclaves le reste des prisonniers.

Viriatus surprend les Romains en train d’assiéger Erisané, il les bat et les tient captifs. Au lieu de tailler cette armée en pièces, il signa une paix et autorisa les Romains à rentrer dans leur foyer, se contentant de la reconnaissance par Servilianus de l’indépendance de la Lusitanie et de son titre de roi. Les comices soulagées ratifient le traité.

Il est remplacé par Quintus Servilius Caepio qui n’accepte pas ces concessions.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Quintus Fabius Maximus Servilianus/ Portail de la Rome antique/ Consul de la République romaine

Notes

[1] La province romaine de Macédoine s’étendait sur le nord de la Grèce actuelle. Elle englobait l’Albanie et la République de Macédoine actuelles. La province fut fondée en 146 av. jc. Elle succédait au royaume de Macédoine dont le dernier souverain, Andriscus, avait été défait en 148 av. J.-C. par le général Q. Cæcilius Metellus. Cette province était sénatoriale gouvernée par un ancien préteur.

[2] Dans l’Antiquité, la Numidie a produit certains des meilleurs cavaliers de toute l’Afrique, voire du monde occidental de la Méditerranée. Les cavaliers numides étaient armés de javelots. Ces tirailleurs montés pouvaient apparaître comme un cauchemar pour l’adversaire car il pouvait s’avérer pratiquement impossible de les cerner au combat. La tactique des cavaliers numides était de lancer sur les ennemis des coups de javelot mortels, puis rapidement de battre en retraite.

[3] La péninsule Ibérique est entourée par la mer Méditerranée au sud et au sud-est, l’océan Atlantique au sud-ouest, à l’ouest et au nord-ouest, et les Pyrénées au nord-est qui séparent l’Espagne de la France. Ses premiers habitants connus sont les Lusitaniens3 et les Ibères. Puis les Carthaginois, les Celtes et enfin les Romains l’occupent successivement, la nommant Hispanie et y laissant la culture prédominante désormais, latine et chrétienne. À la chute de l’Empire romain, les Wisigoths s’y installent, la rebaptisent Bétique avant d’en être chassés par les Maures, qui eux la renomment Al-Andalus.

[4] La Lusitanie était une province romaine impériale fondée sous le principat d’Auguste. Elle couvrait la plus grande partie de l’actuel Portugal au sud du Douro et une partie du León et de l’Estrémadure espagnole.