Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Théophraste Renaudot

lundi 8 septembre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 31 octobre 2012).

Théophraste Renaudot (1586-1653)

Médecin et journaliste

Portrait de Théophraste Renaudot.

En 1606, à 20 ans, il fut reçu docteur en médecine à Montpellier. 6 ans plus tard, il va à Paris exercer son art, malgré l’interdiction de la faculté de Paris, qui n’admet pas les diplômes des facultés de province. La protection du Père Joseph lui vaut la charge de médecin et secrétaire du roi. En 1630, il parvient enfin à mettre en œuvre le “ bureau d’adresses et de placements ” qu’il avait voulu créer dès son arrivée à Paris. Bientôt des relais s’implantent en province, et il dresse un almanach de quelque 500 000 adresses.

Nommé commissaire général des pauvres du royaume, il ouvre les premiers Monts de piété, que l’on appelle alors les bureaux de “ventes à grâce”. Il ouvre encore un cabinet de consultations gratuites. En 1631, il conçoit un journal hebdomadaire qui, dans les 5 premières livraisons qui paraissent à partir de mai, donne des nouvelles de l’étranger. Immédiatement La Gazette est un succès. Le tirage atteint 1 200 exemplaires. 4 ans plus tard, il prend la tête de la rédaction du Mercure français. Le privilège royal qu’il obtient et qui interdit à ses concurrents la diffusion de nouvelles a un revers. Il ne lui est permis de publier que ce qui convient à Richelieu.

Sa célébrité est telle alors qu’en 1640 on lui reproche d’exercer illégalement la médecine. Richelieu parvient à faire en sorte qu’il ne soit pas condamné mais la jalousie ne désarme pas et, lors de la Fronde, de nombreuses feuilles paraissent, qui n’ont que faire du privilège royal accordé à Renaudot. C’est à son titre d’historiographe du roi qu’il doit d’être logé au Louvre, où il meurt pauvre.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire pour tous /biographies/Théophraste Renaudot/biographie