Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

David

lundi 9 septembre 2013 (Date de rédaction antérieure : 24 juillet 2011).

David

Roi d’Israël

Fils de « Jessé de Bethléem », selon la tradition biblique, il n’était que berger lorsque le prophète Samuel le désigna pour succéder au roi Saül, qui avait démérité, et lui donna l’onction royale.

Venu à la cour de Saül, il distrayait le roi de sa mélancolie, en jouant de la harpe. Il se lia d’amitié avec son fils, Jonathan, et épousa sa fille, Michol ou Mikal. Au cours d’une guerre d’Israël contre les Philistins [1], il releva le défi de Goliath , qu’il tua avec sa fronde. Son renom devint tel que Saül, le soupçonnant de vouloir lui ravir le trône, tenta, à plusieurs reprises, de le tuer. Chassé de la cour, poursuivi inlassablement, il entra en dissidence et mena une vie errante. Il rassemble autour de lui tous les mécontents, dont Abiatar, fils d’Abimélek, prêtre de Nob, descendant d’Elie de Silo.

Après être passé quelque temps au service des Philistins, Il s’établit à Ziglag [2], au sud du territoire, pour contenir les Judéens et les Amalécites [3]. Il reparut en Juda [4] et fut proclamé roi après la mort de Saül et de son fils Jonathan, tué à la bataille de Gelboe contre les Philistins. Il se fit élire dans le sud, à Hébron, mais ce n’est qu’au bout de 7 ans qu’il devint maître de tout le royaume d’Israël. À la mort d’ Ishbaal , fils de Saül, les Anciens d’Israël choisissent David pour lui succéder sur le trône d’Israël. Les maisons de Juda et d’Israël sont réunies.

En établissant l’influence d’Israël depuis l’Égypte jusqu’à l’Euphrate, il ouvre ainsi une ère de prospérité et de paix pour son peuple Il conquit Jérusalem et en fit la capitale des 12 tribus et le symbole de leur union. Il eut Abigaïl pour seconde épouse

A l’extérieur, il battit les Moabites, les Ammonites [5] et les Edomites [6]. A l’intérieur, il fonda l’institution monarchique et créa une armée permanente. Mais sa politique fiscale suscita les mécontentements. Il fit transporter l’Arche d’alliance au tabernacle qu’il avait fait construire à Jérusalem, régla le culte et la liturgie, et à peut-être composé de nombreux psaumes.

Le problème de sa succession provoqua intrigues et complots et il dut réprimer la rébellion de son fils Absalom. Avant de mourir, il fit sacrer roi Salomon, l’enfant qu’il avait eu de Bethsabée. C’est sous son règne que les Hébreux, qui n’étaient jusqu’alors qu’une confédération de tribus commencèrent à former un royaume unifié.

Notes

[1] Les Philistins sont un peuple de l’Antiquité connus par différentes sources textuelles, assyriennes, hébraïques, égyptiennes et archéologiques. Ils apparaissent dans des sources égyptiennes au 12ème siècle av. jc et sont présentés comme des ennemis de l’Égypte venus du nord, mélangés à d’autres populations hostiles connues collectivement sous le nom de peuples de la mer. Après leurs affrontements avec les Égyptiens, les Philistins se sont fixés sur la bande côtière du sud-ouest de la terre de Canaan, c’est-à-dire dans une région longeant la Méditerranée depuis l’actuelle bande de Gaza jusqu’à Tel-Aviv. Leurs cités ont dominé la région jusqu’à la conquête assyrienne de Teglath-Phalasar III en 732 av. jc. Ils sont par la suite soumis aux empires régionaux, et semblent progressivement s’y assimiler. Les dernières mentions des Philistins datent du 2ème siècle av. jc, dans le premier des Livres des Macchabées.

[2] Ziklag est le nom d’une ville biblique qui se trouvait dans le Néguev région dans le sud de ce qui était le royaume de Juda.

[3] Les Amalécites étaient une tribu de nomades édomites mentionnée dans la Bible, descendants d’Amalek, et qui occupaient un territoire correspondant au sud de la Judée, entre l’Idumée, l’Égypte et le désert du Sinaï. Selon la Bible, ils furent toujours acharnés contre les Hébreux, qui à leur tour les regardaient comme une race maudite. Dieu ordonna à Saül de les exterminer. Ce roi leur déclara la guerre et les défit. Mais, contre la défense de Dieu, il pardonna à Agag, leur roi : cette désobéissance lui fit perdre sa couronne, qui fut transportée à David.

[4] Le royaume de Juda est un royaume du Proche-Orient ancien. Selon la tradition, il a existé à partir de 931 av.jc concomitamment avec le royaume d’Israël, et en rivalité avec lui. Sa disparition intervient en 587 av.jc lors d’une campagne menée par Nabuchodonosor II contre Jérusalem.

[5] Les Ammonites sont un peuple de la Bible. Leur ancêtre fondateur est Ben-Ammi, fils de Loth qu’il a eu avec sa fille cadette. Ils habitaient à l’est de la demi-tribu orientale de Manassé, et avaient pour capitale Rabbath-Ammon (Amman). Ils furent presque toujours en guerre avec les Hébreux. Jephté, Saül et David les battirent à plusieurs reprises.

[6] Édom est un petit royaume du Proche-Orient ancien situé au sud de la mer Morte, au sud de la Transjordanie et de la Judée, de part et d’autre de la vallée de la Aravah. Le terme Édom désigne à la fois un peuple, les Édomites, et une région.