Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Théodora 1ère ou Théodora l’Ancienne

Théodora 1ère ou Théodora l’Ancienne

lundi 15 mars 2021 (Date de rédaction antérieure : 13 novembre 2011).

Théodora 1ère ou Théodora l’Ancienne

Senatrix et serenissima vestaratrix de Rome

Aristocrate romaine, épouse de Théophylacte, vestararius [1] et magister militum [2], mère de Marozie et grand-mère du pape Jean XI. Elle fut la concubine du Pape Serge III, dont le pontificat, autant qu’on le connaît, ne se signala par rien d’autre que par les débordements de la pornocratie [3] de Théodora et de ses filles ; c’est une période qu’on a appelée “le règne des Catins”.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Michel Mourre, Le Petit Mourre. Dictionnaire d’Histoire universelle, Éditions Bordas, avril 2007 (ISBN 978-2-04-732194-2)

Notes

[1] c’est-à-dire haut dignitaire du palais et du gouvernement pontifical

[2] Le magister militum est un officier supérieur de l’armée romaine durant l’Antiquité tardive. Son nom est souvent traduit par « maître de la milice » ou « maître des milices ». À l’origine, on distinguait le magister peditum ou commandant de l’infanterie et le magister equitum ou commandant de la cavalerie. Les deux fonctions furent à l’occasion réunies et leur titulaire prit le titre de magister utriusque militiae. Le commandant des corps demeurant à la disposition de l’empereur près de la capitale fut appelé magister militum praesentales. En Orient, la fonction cessa d’exister avec la création des thèmes où le gouverneur (strategos), cumula les fonctions militaires et civiles.

[3] La pornocratie pontificale, parfois abrégée en pornocratie, est une expression qui désigne, dans l’historiographie traditionnelle, une période particulière de la papauté de 904 à 963. Cette période est qualifiée ainsi par le cardinal Baronius au 16ème siècle puis par les historiens allemands du 18ème siècle qui utilisent l’expression Römisches Hurenregiment signifiant littéralement “gouvernement romain des putains”.