Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Gérard Audran ou Girard

Gérard Audran ou Girard

mercredi 12 mai 2021, par ljallamion

Gérard Audran ou Girard (1640-1703

Graveur et dessinateur

Né à Lyon, Gérard Audran est le descendant d’une dynastie de graveurs. Son père, Claude 1er Audran et ses oncles Jean et Benoît 1er Audran exercent cet art. Gérard se forme pendant plusieurs années à l’art du dessin en étudiant d’abord avec son père, professeur de gravure à l’Académie de Lyon [1] et avec son oncle Charles Audran .

Charles Le Brun, dont il reste l’ami ensuite, fut aussi son professeur de 1660 à 1664.

Audran part ensuite se perfectionner à Rome de 1665 à 1668. Rappelé par Jean-Baptiste Colbert, il se fixe à Paris et est nommé graveur et pensionnaire du roi.

Il est nommé pensionnaire à l’Académie royale de peinture [2] en 1674 avant d’obtenir le titre de Conseiller de l’Académie royale de peinture et de sculpture le 21 novembre 1681. Il est l’un des principaux graveurs d’interprétation du règne de Louis XIV.

Il fut inhumé dans l’église Saint-Benoît-le-Bétourné de Paris [3]

Il publia aussi un recueil de 30 planches “Les proportions du corps humain”, mesurées sur les plus belles figures de l’Antiquité qui parut en 1683, avant une nouvelle publication en 1785, en 1801 et une dernière en 1855.

Il collabore au Recueil des Meilleurs Desseins de Raymond La Fage.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Gérard Audran/ Portail de la gravure et de l’estampe/ Catégories : Graveur français du 17ème siècle

Notes

[1] L’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, est une institution intellectuelle lyonnaise, une société savante créée en 1700.

[2] L’Académie royale de peinture et de sculpture est une ancienne institution d’État chargée en France, de 1648 à 1793, de réguler et d’enseigner la peinture et la sculpture en France durant l’Ancien Régime. L’acte créant l’Académie royale de peinture et de sculpture date du 20 janvier 1648, jour de la requête au Conseil du roi de Louis XIV (alors enfant) par l’amateur d’art Martin de Charmois, conseiller d’État originaire de Carcassonne où il possède un cabinet de curiosité remarquable. Cette institution est ainsi fondée sur mandat royal, sous la régence d’Anne d’Autriche, à l’instigation d’un groupe de peintres et de sculpteurs réunis par Charles Le Brun, qui avait pris la première initiative.

[3] L’église Saint-Benoît-le-Bétourné est une église dédiée aux martyrs syriens Serge et Bacchus et fondée au 6ème siècle à Paris, sur la rue Saint-Jacques dans l’actuel 5e arrondissement de Paris. Elle fut détruite en 1831 pour faire place au théâtre du Panthéon, rasé en 1854 pour permettre le percement de la rue des Écoles.