Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Fritigern

mercredi 24 décembre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 19 août 2011).

Fritigern (mort en 382)

Roi des Wisigoths de 369 à 382

La bataille d'Andrinople ou d'Adrianople (aujourd'hui Edirne en Turquie européenne) a eu lieu le 9 août 378.Rival d’Athanaric, un autre chef Wisigoth [1] important, il fut favorisé par l’empereur romain Valens grâce à son adoption de l’arianisme [2]. En 376, les Wisigoths sous la pression des Huns, qui avaient déjà conquis les Ostrogoths [3], et sachant que ceux-ci n’avaient pas les moyens de traverser en force le Danube, demandèrent à l’empereur romain Valens de pouvoir traverser le fleuve et à s’établir en territoire romain.

Valens accepta de laisser entrer Fritigern et ses sujets dans l’Empire romain. Pendant l’automne 376, les Romains aidèrent Fritigern et son peuple à traverser le Danube et à s’établir dans la province de Mésie [4]. En échange, les Wisigoths devaient se soumettre au service militaire où ils auraient dû être traités comme les sujets romains. Ce ne fut pas le cas.

En 377, une famine frappa la province où s’étaient établis les Wisigoths, ils appelèrent à l’aide mais en vain. En fait, les gouverneurs romains de la province, Lupicinus et Maximus les traitèrent très mal.

Une révolte se déclencha alors et Fritigern et ses troupes commencèrent à ravager la province voisine de Thrace. La crise continua en 378. Le 9 août 378, il défit l’armée romaine de l’empereur Valens venue à sa rencontre à la bataille d’Andrinople [5], provoquant la pire défaite militaire romaine depuis des siècles. Sa victoire permit aux Wisigoths de prendre contrôle de presque toute la péninsule balkanique.

Les 2 années suivantes, il continua sa guerre contre les Romains avec plus ou moins de réussite, gagnant ainsi la reconnaissance de la plupart des Wisigoths installés dans l’Empire. Lorsqu’il mourut, Athanaric devint le roi unique du peuple Wisigoth.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de histoire de l’Europe/Biographie/ Fritigern

Notes

[1] Les Wisigoths entrent en Gaule, ruinée par les invasions des années 407/409. En 416 les Wisigoths et leur roi Wallia continuent leur invasion en Espagne, où ils sont envoyés à la solde de Rome pour combattre d’autres Barbares. Lorsque la paix avec les Romains fut conclue par le fœdus de 418, Honorius accorda aux Wisigoths des terres dans la province Aquitaine seconde. La sédentarisation en Aquitaine a lieu après la mort de Wallia. Les Wisigoths pénétrèrent en Espagne dès 414, comme fédérés de l’Empire romain. Le royaume des Wisigoths eut d’abord Toulouse comme capitale. Lorsque Clovis battit les Wisigoths à la bataille de Vouillé en 507, ces derniers ne conservent que la Septimanie, correspondant au Languedoc et une partie de la Provence avec l’aide des Ostrogoths. Les Wisigoths installèrent alors leur capitale à Tolède pour toute la suite. En 575 ils conquièrent le royaume des Suèves situé dans le nord du Portugal et la Galice. En 711 le royaume est conquis par les musulmans.

[2] Hérésie chrétienne qui a cours du 4ème au 6ème siècle sur l’instigation d’Arius, condamné par l’Eglise en 325 et en 381. Cette doctrine niant la consubstantialité du Fils avec le Père , c’est-à-dire niant l’essence divine de Jésus, se scinde ensuite en plusieurs tendances qui rencontrent un vaste écho dans l’Empire et hors de celui-ci.

[3] Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique et établi au 4ème siècle en Ukraine et en Russie méridionale, au nord de la mer Noire, l’autre fraction étant celle des Wisigoths. Ils jouèrent un rôle considérable dans les événements de la fin de l’Empire romain.

[4] La Mésie est une contrée balkanique de l’Europe ancienne, entre le Danube et la Macédoine. Elle recouvre un territoire inclus dans le nord de l’actuelle Bulgarie, l’actuelle Serbie et une petite partie de la Roumanie. Initialement peuplée par les Thraces, la région accueille à partir du 8ème siècle av. jc des colons grecs qui s’installent sur le littoral. Au 1er siècle av. jc, les Romains, maîtres de la zone, y fondent la province de Mésie, qui fera partiellement partie de l’empire d’Orient par la suite.

[5] La bataille d’Andrinople ou d’Adrianople (aujourd’hui Edirne en Turquie européenne) a eu lieu le 9 août 378. Elle désigne l’affrontement entre l’armée romaine, commandée par l’empereur romain Valens et certaines tribus germaniques, principalement des Wisigoths (Goths Thervingues), et des Ostrogoths (Goths Greuthungues), commandées par Fritigern. Il s’agit d’un des plus grands désastres militaires romains du ive siècle, comparable à la défaite de Cannes. Cette bataille ne résulte pas d’une invasion, mais d’une mutinerie des fédérés Goths établis dans l’Empire romain.