Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Mihrdat III d’Ibérie ou Mithridate

Mihrdat III d’Ibérie ou Mithridate

samedi 21 janvier 2017, par ljallamion

Mihrdat III d’Ibérie ou Mithridate

Roi d’Ibérie de 365 à 380-Diarche de 370 à 378 de la dynastie des Chosroïdes

Royaume d'IbérieSelon la Chronique géorgienne [1] qui lui attribue un règne de 15 ans, Mihrdat III succède à son père Varaz-Bakour 1er .

Lors du rétablissement de Sauromace II d’Ibérie par les troupes de l’empereur Valens, il propose un partage de l’Ibérie [2] à son cousin et rival en précisant qu’il ne peut pas abandonner le parti des Perses car son fils Ultra est otage à la cour du Grand-Roi. Rome accepte le partage de l’Ibérie entre les deux rois qui gouvernent comme diarches [3].

Le retrait des troupes romaines et la mort de Valens en Europe, en combattant les Goths [4] en 378, le laisse seul souverain vassal des Sassanides.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l’Antiquité jusqu’au xixe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome,‎ 1990

Notes

[1] Les Chroniques géorgiennes désignent conventionnellement le principal recueil de textes historiques médiévaux de Géorgie Kartlis Tskhovreba , le Karthli étant la région de la Géorgie ancienne et médiévale connue dans l’Antiquité classique et encore sous l’Empire byzantin sous le nom d’Ibérie du Caucase. Les chroniques sont également connues sous le nom d’« Annales royales de Géorgie » car elles constituent l’essentiel du corpus officiel de l’histoire du royaume de Géorgie.

[2] L’Ibérie, aussi connue sous le nom d’Ivérie, est le nom donné par les Grecs et les Romains à l’ancien royaume de Karthlie et correspondant approximativement aux parties méridionale et orientale de l’actuelle République de Géorgie. Les Ibères du Caucase forment une base pour le futur État géorgien et, en même temps que les Colches de Colchide, le noyau de la population géorgienne actuelle. La région n’était, jadis, habitée que par quelques tribus qui faisaient partie du peuple appelé « Ibères ».

[3] La diarchie (ou dyarchie) est une forme de gouvernement où deux dirigeants règnent en position égale sur une société. Sparte, Rome, Carthage, le Grand-duché de Lituanie, l’Inde et des tribus daciennes ont été des dyarchies. Les gouvernements d’Andorre et de Saint-Marin sont des exemples de dyarchies contemporaines.

[4] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.