Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Décébale

vendredi 3 juillet 2015

Décébale

Roi dace de 87 à 106

Après la mort du grand roi Burebista en 44 av. jc, la Dacie [1] est partagée entre quatre ou cinq petits États. Cette situation se poursuit jusqu’à ce qu’un certain Diurpaneus tente de consolider le cœur de la Dacie autour de Sarmizégétuse [2]. Il réorganise l’armée dace, et en 85, les Daces commencent à attaquer la province romaine fortifiée de Mésie [3], au sud du Danube.

En 87, Diurpaneus parvient à réunir les différentes parties de la Dacie en faisant une alliance avec Parorus, prince des Parthes [4], ainsi qu’avec les Sarmates [5] et les Cattes [6].

Domitien décide d’envoyer son préfet des gardes prétoriennes, Cornelius Fuscus , pour punir et conquérir les Daces avec quatre ou cinq légions. Deux légions romaines tombent dans une embuscade et sont battues à Tapae [7], et Cornelius Fuscus est tué. Diurpaneus change alors son nom en Décébale signifiant fort comme dix.

En 88, Lucius Tettius Iulianus commande une autre armée romaine dans une campagne contre les Daces, mais il est repoussé, et comme les révoltes des Germains sur le Rhin nécessitent une intervention militaire dans l’ouest de l’Empire, les Romains choisissent d’acheter la paix sur le Danube en payant de fortes sommes sous forme de tribut aux Daces.

Cette situation humiliante pour les Romains dure jusqu’à l’accession de Trajan au trône de l’Empire romain en 98. La paix restaurée sur le Rhin, Trajan engage une série de campagnes militaires, qui étendront l’Empire romain jusqu’à ses limites maximales.

En l’an 100, Trajan lève une armée qui passe l’hiver en Mésie et il franchit la Danube au printemps de l’an 101. Selon les chroniques moldaves, plus tardives et dont on ne connaît pas les sources, Trajan ne passe pas tout de suite le Danube et c’est Décébale qui vient à sa rencontre en Mésie. Décébale est battu, lors d’une nouvelle bataille de Tapae [8], mais il conserve son statut de roi client et sous protectorat romain. Pourtant, trois ans plus tard, Décébale se révolte et détruit les garnisons romaines en Dacie, forçant les Romains à envoyer de nouveaux renforts.

Après le long siège de Sarmizégétuse [9] en 106, et un long combat, les Romains conquièrent finalement la Dacie. Selon Dion Cassius, Décébale, son armée battue, se suicide plutôt que de se constituer prisonnier.

L’intérêt des Daces pour la Mésie qui avait appartenu, avant la conquête romaine, au royaume de Burebista, consistait surtout à s’emparer des arsenaux et des bateaux romains. Celui des Romains pour la Dacie s’explique surtout par les mines de sel et la présence de filons d’or dans les montagnes d’Alburnus maior et d’Ampelum [10].

Lors de la seconde campagne de Trajan, c’est l’architecte Apollodore de Damas qui dirigea aux Portes de Fer [11] la construction d’un pont sur le Danube, pour permettre aux légions de traverser le fleuve à pied sec.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Décébale Portail de la Rome antique/ Roi dace

Notes

[1] La Dacie est, dans l’Antiquité, un territoire de la région carpato-danubiano-pontique correspondant approximativement à ceux des actuelles Roumanie, Moldavie et des régions adjacentes.

[2] qui se trouve dans l’actuel département de Hunedoara en Roumanie

[3] La Mésie est une ancienne région géographique et historique située au sud du cours inférieur du Danube, dans les actuelles Serbie, Bulgarie (nord) et Roumanie (extrémité sud-est).

[4] L’Empire parthe est une importante puissance politique et culturelle iranienne dans la Perse antique. Son deuxième nom vient d’Arsace 1er qui en tant que chef des Parni, une tribu scythe d’Asie centrale, le fonde au milieu du 3ème siècle av. jc lorsqu’il conquiert la Parthie dans le nord-est de l’Iran, alors une satrapie (province) en rébellion contre l’Empire séleucide. Mithridate 1er agrandit l’empire en prenant la Médie et la Mésopotamie aux Séleucides. À son apogée, l’empire parthe s’étend des sources de l’Euphrate, dans ce qui est aujourd’hui le sud-est de la Turquie, jusqu’à l’est de l’Iran. L’empire, situé sur la Route de la Soie reliant l’Empire romain dans le bassin méditerranéen à l’Empire Han en Chine, devient un carrefour culturel et commercial.

[5] Les Sarmates sont un ancien peuple scythique de nomades des steppes, appartenant sur le plan ethno-linguistique au rameau iranien septentrional du grand ensemble indo-européen. Ils étaient établis à l’origine entre le Don et l’Oural.

[6] Les ou Cattes sont un peuple germanique ancien, qui s’était établi au début de l’ère chrétienne dans la région du cours supérieur de la Weser et de l’Eder. Redoutables fantassins, ils ont donné naissance à l’actuelle Hesse (Hattes ou Hesse) et à la Franconie au-dessus du Main. Les Bataves seraient un rameau issu des Chattes.

[7] village de Valachie près de l’actuelle Bucova

[8] Les batailles de Tapae opposent les Daces de Décébale à l’Empire romain sous les règnes de Domitien et Trajan sur le lieu d’un passage vers la capitale dace de Sarmizégétuse et les forteresses daces des monts d’Orastie.

[9] Sarmizegetusa ou Sarmizégétuse est une cité antique érigée dans les monts d’Orăștie, dans le village de Grădiștea de Munte (commune d’Orăștioara de Sus, județ de Hunedoara, Transylvanie, Roumanie). Sous le règne du roi Décébale, elle fut la capitale des Daces (les Thraces du nord, dits aussi Gètes par les Grecs). L’empereur romain Trajan en fit le siège en 101-102 dans sa première campagne contre Décébale.

[10] Les Carpates occidentales roumaines sont une chaîne de montagnes, partie des Carpates, située en Roumanie et composée de trois massifs

[11] Les Portes de Fer sont une gorge du Danube.