Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Burchard 1er de Souabe

Burchard 1er de Souabe

mercredi 18 mai 2022, par ljallamion

Burchard 1er de Souabe (855/860-911)

Duc de Souabe de 909 jusqu’à sa mort-Margrave de Rhétie-Comte de Thurgovie et de Bar

Fils d’Albert II, comte de Thurgovie [1]. En 900, Burchard était déjà le plus puissant homme en Souabe [2]. En 904, il était administrateur du pays et de l’abbaye de Lorsch [3] en Souabe. Il succéda, aux alentours de 909 à Rudolphe membre de la maison des Welfs [4] en tant que dux ou marchio [5] de la Raetia Secunda [6].

Burchard entra en conflit avec le comte palatin Erchanger et l’évêque Salomon III de Constance qui étaient tous deux loyaux au roi Conrad 1er.

Burchard fut capturé et accusé de haute trahison. Il fut jugé coupable devant le conseil tribal et fut exécuté ainsi que son frère Adalbert III de Thurgovie.

Son fils, Burchard II et sa belle fille, Regelinda, trouvèrent exil en Italie. Ils perdirent de ce fait leur domaine bien que plus tard il leur revint à nouveau. Le deuxième fils de Burchard 1er, Odalric mourra jeune.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Burchard 1er de Souabe/ Portail de l’Allemagne/ Portail de l’Alsace/ Catégories : Duc de Souabe

Notes

[1] Thurgovie, canton de Thurgovie, est l’un des 26 cantons formant la Confédération suisse . Il est composé de cinq districts et sa capitale est Frauenfeld. Au 6ème siècle, Thurgovie devint un Gau de l’ Empire franc dans le cadre d’Alemannia, passant au duché de Souabe au début du 10ème siècle. À cette époque, la Thurgovie comprenait non seulement ce qui est maintenant le canton de Thurgovie, mais aussi une grande partie du territoire du canton moderne de Saint-Gall, l’ Appenzell et les parties orientales du canton de Zurich.

[2] La Souabe est une région historique d’Allemagne. Au haut Moyen Âge, le royaume d’Alémanie regroupait de nombreux petits royaumes sur le territoire des Alamans. Ceux-ci sont soumis par les Francs sous Clovis 1er et Théodebert 1er. À partir du début du 6ème siècle, l’Alémanie est un duché sous le contrôle des Francs, jusqu’à ce qu’il soit dissous en 746 en raison du Massacre de Cannstatt. En 829, le royaume de la Souabe se forme sur le même territoire, qui est attribué à Louis II le Germanique et donc à la Francie orientale dans le traité de Verdun en 843. Après la réforme des comtés dans la Francie orientale, le Duché de Souabe est alors formé en 915 ; il s’étendait alors des Vosges dans l’ouest jusqu’au Lech dans l’est et à Chiavenna, aujourd’hui en Italie, dans le sud

[3] L’abbaye de Lorsch, fondée en 764, fut construite à la périphérie de la ville de Lorsch (Allemagne, Hesse) dans la plaine du Rhin et devint un important centre culturel au Moyen Âge. Seul subsiste son Torhalle (Porche-entrée) qui est l’un des plus importants vestiges de l’architecture préromane en Allemagne et date du milieu du 9ème siècle. Succursale de la cour carolingienne, elle a été fondée par le comte Cancor et sa tante Landrade de Hesbaye et a été occupée par des moines bénédictins venant de Gorze près de Metz. En 885, l’abbaye était nommée Lauressam, le nom actuel est apparu au cours du temps. L’église abbatiale et les bâtiments en bois d’origine étaient situés sur le terrain de l’actuelle cathédrale. La consécration de l’église fut faite par l’archevêque de Mayence Lull vers l’an 774 en présence de Charlemagne. Possédant l’une des plus grandes bibliothèques du Moyen Âge, l’abbaye avait des possessions dans la forêt d’Odenwald, la Bergstraße, la Hesse rhénane, l’Alsace et la Lorraine. L’abbaye devint une possession de l’électorat de Mayence en 1232 puis du Palatinat du Rhin à partir de 1461. L’abbaye fut dissoute en 1564 puis incendiée en 1621 lors de la retraite des Espagnols. Des documents précieux ont été produits ou conservés dans cette abbaye, en particulier l’évangéliaire, le codex, la pharmacopée et les Annales de Lorsch.

[4] Les Welf ou Maison Welf sont une dynastie germanique remontant à l’époque carolingienne, à l’origine de la faction politique italienne des Guelfes.

[5] duc de margrave

[6] région frontalière de la Rhétie