Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Odo 1er (margrave de la Marche de l’Est saxonne)

Odo 1er (margrave de la Marche de l’Est saxonne)

samedi 19 mars 2022, par ljallamion

Odo 1er (margrave de la Marche de l’Est saxonne) (vers 930-993)

Margrave de la Marche de l’Est saxonne de 965 jusqu’à sa mort

Selon les généalogistes, Odo était sans doute un fils d’Hidda et de Christian de Thuringe. Odo a reçu le comté de Serimuntgau des mains de Thietmar 1er de Misnie , qui était certainement un fils d’Hidda.

En 965, Gero le Grand, probablement l’oncle d’Odo, est mort et sa grande marche [1] a été divisée en 5 marches plus petites. Odo a reçu la Marche de l’Est.

Plus tard, Odo a également reçu le comté de la région de Nizizi. Odo est apparu pour la première fois dans les documents avec le titre de marchio [2] en 974, bien qu’il ait obtenu sa marche en 965. La même année Odo fut fait comte de Nordthürnigau.

Odo était entré en guerre avec Mieszko 1er de Pologne à la fin des années 960. Du lointain Mezzogiorno où il séjournait, l’empereur Othon 1er a ordonné aux deux hommes de cesser les hostilités et d’attendre son arbitrage.

En 972 ou 979, voulant forcer Mieszko à payer un tribut pour le territoire se trouvant entre l’Oder [3] et la Warta [4], Odo franchi l’Oder et envahit la région. Le 24 juin, son armée est battue par les Polonais conduits par Mieszko 1er à la Bataille de Cedynia [5].

En 993, Gero II lui a succédé.

Odo a laissé un fils, Siegfried, qui est devenu moine à Nienburg [6]. Après le décès de son père, il a abandonné la vie religieuse pour réclamer, sans succès, l’héritage de son père.

Odo fut inhumé à Nienburg.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Odo I, Margrave of the Saxon Ostmark »

Notes

[1] la marca Geronis

[2] margrave

[3] L’Oder est un fleuve d’Europe centrale d’une longueur totale de 854 km. Depuis sa source, située en Tchéquie, l’Oder descend dans le Sud-Ouest de la Pologne, puis il est rejoint par la rivière Neisse (en polonais : Nysa) et constitue alors l’actuelle frontière naturelle entre l’Allemagne et la Pologne, jusqu’à son embouchure sur la lagune de Szczecin, qui donne sur la mer Baltique. C’est le deuxième plus long fleuve polonais après la Vistule.

[4] La Warta est une rivière du centre-ouest de la Pologne, un affluent de la rive droite de l’Oder. Avec une longueur d’environ 808 kilomètres, c’est le troisième plus long cours d’eau de Pologne. Son bassin hydrographique recouvre une superficie de 54 529 km². Elle est reliée à la Vistule via la Noteć et le canal de Bydgoszcz. Elle prend sa source près de Zawiercie, en Basse-Silésie, traverse la Voïvodie de Łódź, la Grande-Pologne et la région de Lubusz où elle se jette dans l’Oder près de Kostrzyn

[5] La bataille de Cedynia s’est déroulée près du village de Cedynia à l’est du fleuve Oder le 24 juin 972 (ou 979), opposant les forces du duc Mieszko 1er de Pologne à celles du margrave Odo 1er de la Marche de l’Est saxonne. Ce fut la plus ancienne bataille mentionnée dans les documents concernant l’histoire de la Pologne. Les chroniques de Gallus Anonymus et de Dithmar évoquent tous deux cette bataille.

[6] L’abbaye de Nienburg est une ancienne abbaye impériale bénédictine située à Nienburg sur la Saale, dans l’État actuel de Saxe-Anhalt en Allemagne. Elle est connue pour l’ancienne abbatiale consacrée en 1004 à Sainte Marie et à Saint Cyprien, exemple rare de l’architecture du début du gothique et aujourd’hui une église luthérienne-évangélique qui organise occasionnellement des services œcuméniques.