Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Aldoin ou Alduin

mardi 21 avril 2015 (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2011).

Aldoin ou Alduin (mort vers 563)

Roi lombard

Successeur du roi Walthari, vers les années 530, il devient fédéré de l’Empire byzantin vers 541, obtenant un fœdus [1] de la part de l’empereur Justinien qui lui octroie la Pannonie [2] et la Norique [3] ainsi que des subsides. À partir de 551, il doit envoyer des mercenaires en Italie au service de Narsès contre les Ostrogoths [4], et en 552, ce ne sont pas moins de 5 000 guerriers lombards qui participent activement à la défaite ostrogothique sur les flancs du Vésuve. Mort vers 563, il est le père du roi Alboïn, son successeur.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Histoire de l’europe/Alduin/Gianluigi Barni, La conquête de l’Italie par les Lombards -VIe siècle- Les Événements. Le Mémorial des Siècles. Éditions Albin Michel, Paris (1975)

Notes

[1] Le fœdus (alliance ou pacte en latin) est un traité passé entre l’Empire romain et une cité ou un peuple étranger, qui prend alors le statut de cité fédérée ou de "peuple fédéré". Le mot fœdus dérive du mot latin fides, qui désigne la bonne foi, la parole donnée, notion extrêmement forte dans la Rome antique. Le fœdus est un instrument important de la diplomatie romaine, surtout durant la conquête de la péninsule italienne par la République romaine, et les derniers siècles de l’Empire.

[2] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[3] Le Norique est un royaume celtique qui s’est constitué au 2ème siècle av. jc. Les Noriques formaient une confédération avec leurs voisins les Boïens et les Taurisques. Par la suite le Norique est devenu une province de l’Empire romain. Elle était limitée au nord par le Danube, à l’ouest par la Rhétie, à l’est par la Pannonie et au sud par la Dalmatie. Elle correspond approximativement à la Styrie, la Carinthie et à des parties de la Bavière et aux régions de Vienne et Salzbourg. Pendant longtemps les habitants du Norique jouirent de l’indépendance autonomie du commerce avec les Romains. En 48 av. jc ils prirent le parti de Jules César dans la guerre contre Pompée. En 16 av. jc, s’étant joint aux habitants de la Pannonie dans l’invasion d’Histria, ils furent défaits par Publius Silius, proconsul d’Illyrie. La province du Norique fut alors annexée, sans avoir l’organisation d’une province romaine, mais en restant un royaume autonome (regnum Noricum). Elle était sous le contrôle d’un procurateur impérial. Ce n’est que sous le règne de Marc Antoine que la légion II Pia (appelée par la suite Italica) fut stationnée en Norique, et le commandant de la légion devint le gouverneur de la province. Aux alentours de 40, le royaume fut entièrement intégré dans l’Empire romain par Claude, comme province impériale avec pour capitale Virunum, près de Klagenfurt.

[4] Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique et établi au 4ème siècle en Ukraine et en Russie méridionale, au nord de la mer Noire, l’autre fraction étant celle des Wisigoths. Ils jouèrent un rôle considérable dans les événements de la fin de l’Empire romain.