Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Zhang Fei

mercredi 20 octobre 2021, par ljallamion

Zhang Fei (167/168-221)

Général chinois de la fin de la dynastie Han et du début de la période des Trois Royaumes

Il servit sous les ordres de Liu Bei, le fondateur de la dynastie Shu [1], dont il est le frère d’armes avec Guan Yu. Selon la légende, il faisait partie des 5 généraux tigres de l’armée du Shu, avec Guan Yu, Huang Zhong , Ma Chao et Zhao Yun , bien qu’on ne soit pas sûr qu’il ait effectivement porté ce titre. Il était réputé par ses adversaires pour avoir au combat la force de dix mille hommes. Son personnage fut immortalisé dans le roman Histoire des Trois Royaumes [2] où il est dépeint comme un guerrier presque invincible, mais trop porté sur l’alcool et tête brûlée. Il fut tué, trahi par ses propres subordonnés qui livrèrent sa tête à Sun Quan en 221.

Zhang Fei naît probablement aux alentours de Zhoujun. Il sert dans sa jeunesse Liu Bei en compagnie de Guan Yu, ses deux frères d’armes à qui il a juré fidélité lors du “Triple Serment du Jardin des Pêchers”.

Comme ce dernier a quelques années de plus que lui, Zhang Fei le traite avec le respect dû à un frère aîné, Liu Bei suit Cao Cao dans sa lutte contre Lü Bu en 198, et Cao Cao offre à Zhang Fei le poste de zhong lang jian [3]. En 199, Liu Bei se retourne contre Cao Cao et va rejoindre Yuan Shao , puis Liu Biao jusqu’à la mort de ce dernier en 208.

Cao Cao en profite pour prendre Jingzhou, obligeant Liu Bei à s’enfuir à Jiangnan. Les troupes de Cao Cao le poursuivent durant un jour et une nuit et manquent de le rattraper à Changban. En entendant les troupes de Cao Cao arriver, Liu Bei abandonne sa femme et ses enfants et ordonne à Zhang Fei de garder les arrières avec 20 cavaliers. Zhang Fei détruit le pont et pointe sa lance sur les poursuivants. Liu Bei put s’enfuir. Il attaque ensuite Jiangnan et nomme Zhang Fei gouverneur de Yidu et lui offre la charge de zhanglu jiangju [4]. Il reçoit en outre le sceau de marquis de Xinting et fut envoyé à Nanjun.

Liu Bei marche sur Yizhou et assiège Liu Zhang. Zhang Fei, accompagné de Zhuge Liang pacifie diverses préfectures de la région. Ils conquièrent Jiangzhou et capturent Yan Yan , un général qui dirigeait Bajun, sous les ordres de Liu Zhang. Zhang Fei, furieux de la résistance que ce dernier lui avait opposé, ordonne à ses soldats de décapiter Yan Yan, mais ce dernier, sans tressaillir, lui fait la remarque suivante : D“écapite-moi si ça te chante ! Pourquoi t’énerver comme ça ?”. Ému par la démonstration de courage de Yan Yan, Zhang Fei lui défait ses liens et le traite en invité d’honneur.

Zhang Fei est victorieux dans toutes les batailles qui suivent et il retrouve Liu Bei à Changdu. Yizhou est bientôt pacifiée et Zhuge Liang, Fa Zheng, Zhang Fei et Guan Yu reçoivent chacun une récompense de 500 jin [5] d’or, 1 000 d’argent, 5 000 pièces de monnaie et 1 000 rouleaux de soie. Le reste des richesses pillées est distribué aux troupes et Zhang Fei reçoit le titre de gouverneur de Baxi.

Après que Cao Cao eut défait Zhang Lu , il laisse Xiahou Yuan et Zhang He en arrière pour défendre la vallée de Han. Zhang He dirige plusieurs armées contre Baxi et marche sur Dangqu, Mengtou, Dangshi et combat Zhang Fei pendant 50 jours. Ce dernier mène 10 000 soldats d’élite par une route non habituelle pour préparer une embuscade sur les routes sinueuses de montagne, embuscade qui inflige une défaite sévère à Zhang He, le forçant à battre en retraite.

Lu Bei se proclame ensuite roi de Hanzhong [6] et promeut Zhang Fei au rang de you jiangjun [7]. En 221, il reçoit la charge de che qi jianjun [8], ainsi que la charge de marquis de Xixiang.

À ses débuts, Zhang Fei était considéré comme inférieur à Guan Yu, mais des conseillers du Wei comme Cheng Yu allèrent pourtant jusqu’à affirmer que Zhang Fei et Guan Yu étaient capables de lutter contre 10 000 hommes. Guan Yu était généreux envers ses subordonnés, mais arrogant envers ses égaux. À l’inverse, Zhang Fei était respectueux de ses collègues, mais particulièrement tyrannique envers ses subordonnés.

Lorsqu’en 219, Guan Yu est capturé et exécuté par Sun Quan, Liu Bei veut mener une expédition punitive à son encontre. En 221, il confie à Zhang Fei quelques dizaines de milliers d’hommes et devait le rejoindre à Jiangzhou. Malheureusement, Zhang Da et Fan Qiang, 2 des subordonnés de Zhang Fei, trahissent ce dernier en l’assassinant et ramènent sa tête à Sun Quan en guise de soumission.

Zhang Fei est nommé marquis de Yueheng à titre posthume. Son fils aîné, Zhang Bao, mourut jeune et son fils cadet, Zhang Shao, prit la relève de son père et fut nommé intendant au palais où il reçut la charge de maître des écrits. Le fils de Zhang Bao, Zhang Zun, devint également maître des écrits et suivit Zhuge Zhan à Mianzhu où il fut tué dans une bataille contre Deng Ai.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Zhang Fei/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Personnalité du IIIe siècle/ Héros des Trois Royaumes

Notes

[1] Le Shu, appelé rétrospectivement Shu postérieur, pour le différencier du Shu antérieur, est l’un des Dix Royaumes ayant existé dans le sud de la Chine durant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, qui se situe chronologiquement entre les dynasties Tang et Song. Il recouvre l’actuelle province du Sichuan, ainsi que des parties septentrionales du Gansu et du Shaanxi, et sa capitale se situe dans la ville de Chengdu. Il existe de 934 a 965 et est le quatrième et dernier État dominant cette région à porter le nom de Shu.

[2] Les Trois Royaumes est un roman historique chinois sur la fin de la dynastie Han et la période des Trois Royaumes, (169-280). Écrit par Luo Guanzhong au 14ème siècle d’après l’œuvre de Chen Shou écrite au 3ème siècle. Ce roman fait partie des quatre livres extraordinaires de la littérature chinoise, ce qui le classe parmi les romans les plus longs et les plus anciens de l’histoire chinoise avec plus de 800 000 mots en cent-vingt chapitres. Son titre en chinois (Sanguo Yanyi) indique qu’il fait de la vertu son thème principal. Les trois royaumes en question sont ceux de Wei, Shu et Wu.

[3] général des nobles

[4] général qui soumet les captifs

[5] livres

[6] Hanzhong est une ville du sud de la province du Shaanxi en Chine

[7] général de la droite

[8] Général de la cavalerie et des chariots