Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Fadrique Álvarez de Toledo y Enríquez

Fadrique Álvarez de Toledo y Enríquez

mardi 18 juillet 2017

Fadrique Álvarez de Toledo y Enríquez (1460-1531)

2ème duc d’Albe-Marquis de Coria-Comte de Salvatierra-Seigneur de Valdecorneja et de Huésca-Général et diplomate espagnol

Fadrique était, par sa famille, un proche des Rois catholiques, son père García Álvarez de Toledo 1er duc d’Albe avait combattu aux côtés de la reine Isabelle au cours de la Guerre de Succession de Castille  [1] , et sa mère, María Enríquez de Quiñones y Cossines, était apparentée à Juana Enríquez y Fernandez de Cordoba , mère de Ferdinand II d’Aragon.

Fadrique Alvarez prit part à la Conquête de Grenade [2] de 1482 à 1492 et, devenu duc, commanda l’armée espagnole lors de la campagne du Roussillon, qui s’acheva par le siège de Salses [3] en 1503. À la mort d’Isabelle de Castille, il prit le parti de Ferdinand, qu’il incita à rallier la Castille en 1507.

Ferdinand II, devenu régent de Castille, et fort d’une bulle papale favorable, décida d’envahir le Royaume de Navarre [4]. Il choisit pour cela le duc d’Albe comme général, et Fadrique conquit la Navarre en moins de deux semaines. En récompense, il fut promu capitan general d’Andalousie et duc de Huescar [5] en 1513.

Il accueillit Charles Quint à Valladolid [6] en 1517, mais s’opposa à la nomination de ministres flamands. Il désirait le diocèse de Tolède [7] pour son fils Diego, mais le nouvel empereur lui préféra Guillaume III de Croÿ .

Fadrique Alvarez fut membre du Conseil de la Couronne et accompagnait l’Empereur en Allemagne, dans les Flandres et en Italie en 1518. Il fut élevé en 1520 à la dignité de Grand d’Espagne et admis dans l’Ordre de la Toison d’or [8].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Peter Gerard Bietenholz et Thomas Brian Deutscher, Contemporaries of Erasmus : A Biographical Register of the Renaissance and Reformation, vol. 1, University of Toronto Press,‎ 1985

Notes

[1] La Guerre de Succession de Castille (ou Seconde Guerre Civile de Castille) vit s’opposer, entre 1475 et 1479, les deux prétendantes au trône de Castille, Jeanne de Castille, soutenue par son époux, Alphonse V de Portugal et Louis XI de France, et Isabelle la Catholique, soutenue par son époux Ferdinand, héritier du trône d’Aragon et roi de Sicile et les grands du royaume de Castille.

[2] La guerre de Grenade était l’ensemble des campagnes militaires qui ont eu lieu entre 1482 et 1492, entrepris par la reine Isabelle 1ère de Castille et son mari le roi Ferdinand II d’Aragon à l’intérieur du nazarí de reino de Grenade, qui a abouti à la capitulations de Grenade et du roi Boabdil. Le pape Alexandre VI a reconnu le titre des Rois catholiques Isabelle et Ferdinand en 1496

[3] En 1496, par suite de la destruction du village et du château de Salses par l’armée française, les rois catholiques, Ferdinand II d’Aragon et Isabelle de Castille, décident la construction de la forteresse. Construite très rapidement entre 1497 et 1504 par le commandeur Ramírez, grand artilleur du Roi et par l’ingénieur Francisco Ramiro López, la forteresse gardait l’ancienne frontière entre la Catalogne et la France, face à la forteresse française de Leucate, aujourd’hui détruite.

[4] Le royaume de Navarre est un royaume médiéval fondé en 824 par les Vascons, dont le premier roi est Eneko Arista, premier d’une lignée de seize rois basques qui régneront sur le Royaume jusqu’en 1234. Attaquée depuis trois siècles au nord des Pyrénées, dans le duché de Vasconie par les Francs, et au sud par les Wisigoths, puis les Omeyyades (musulmans), la Vasconie est réduite au petit Royaume de Pampelune, terres ancestrales du Saltus Vasconum. La Haute-Navarre fut conquise en 1512 par le royaume d’Aragon et fut intégrée en 1516 dans l’actuel royaume d’Espagne et l’autre partie (Basse-Navarre), restée indépendante, fut unie à la couronne de France à partir de 1589 d’où le titre de « roi de France et de Navarre » que portait Henri IV.

[5] Huéscar est une commune de la province de Grenade, dans la communauté autonome d’Andalousie en Espagne.

[6] Valladolid est une ville du Nord de l’Espagne, capitale de la province de Valladolid et de la communauté autonome de Castille-et-León. Elle est située à la confluence du Pisuerga et de l’Esgueva

[7] L’archidiocèse de Tolède est une église particulière de l’Église catholique en Espagne. Son siège est la cathédrale Santa María de Tolède.

[8] L’ordre de la Toison d’or, dit aussi la Toison d’or ou la Toison, est un ordre de chevalerie autrefois prestigieux fondé à Bruges (ville de l’État bourguignon) le 10 janvier 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, à l’occasion de son mariage avec Isabelle de Portugal. Son premier chapitre se tient à Lille l’année suivante, en 1431, le port du collier devenant obligatoire le 3 décembre 1431. Le nom de l’ordre est inspiré du mythe grec de la Toison d’or.