Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Guillaume de Mantoue ou Guillaume Gonzague

Guillaume de Mantoue ou Guillaume Gonzague

dimanche 15 mars 2015

Guillaume de Mantoue ou Guillaume Gonzague (1538-1587).

Duc de Mantoue-Marquis puis 1er duc de Montferrat

Guillaume de Mantoue ou Guillaume Gonzague Duc de Mantoue-Marquis puis 1er duc de MontferratGuillaume, fils puîné de Frédéric II de Mantoue et de Marguerite de Montferrat, n’a que 12 ans lorsqu’il succède à son frère François III qui meurt en 1550.

Guillaume était destiné à la carrière ecclésiastique et l’on a d’abord pensé à Louis qui a onze ans pour succéder à François, d’autant que Guillaume est affligé de cette bosse dorsale due à la gibbosité héréditaire qui afflige certains descendants des Malatesta.

Mais Guillaume se montre digne et fort capable d’être à la hauteur de la tâche qui va lui incomber. En tout état de cause, il n’a pas les vingt-trois ans requis et la régence qu’assuraient pour François sa mère Marguerite et son oncle Ercole le cardinal, continue.

En 1561, à sa majorité, une des premières actions de Guillaume, libéré de la régence, est de prendre épouse et de consacrer le lien avec la maison impériale des Habsbourg qui a tourné court avec le décès de son frère. C’est une sœur de la jeune veuve, nièce également de Charles Quint.

Guillaume est un homme sévère, aussi bien dans les affaires politiques que dans le domaine culturel. Très administratif, il organise, parfois à outrance. Ainsi, pour le marquisat de Montferrat [1], il fait payer très cher la protection contre un éventuel envahissement par la duché de Savoie [2] qu’il apporte à ses habitants par le biais de taxes excessives.

Ceci au point qu’il a contre lui, une conjuration, en octobre 1567, éventée à temps, et qu’il pense échanger ce marquisat éloigné de Mantoue contre un autre plus proche. Il réorganise les institutions de Mantoue comme, par exemple, la justice pour laquelle il met en place un Sénat de Justice, reflet d’une mainmise étatique. Sur le plan économique, il va, comme son oncle Ercole, favoriser l’implantation dans sa cité de Mantoue de manufactures voire d’usines qui vont largement contribuer à l’enrichissement du duché.

Sa sévérité conservatrice transparaît aussi dans ses goûts artistiques. Il apprécie fort la musique au point de composer lui-même quelques œuvres polyphoniques qui reflètent une conception austère. Il n’en reste pas moins mécène et accueille, entre autres, Le Tintoret, de 1578 à 1580, qui exécute pour lui les huit toiles intitulées “Fastes des Gonzague” [3]. Il fait également construire par Giovanbattista Bertani, architecte mantouan, la basilique palatine de Santa Barbara [4].

Ferdinand 1er, son beau-père, devenu empereur germanique en 1556 le fait  [5] en 1559 et c’est le fils de Ferdinand, Maximilien II, qui l’élève, en 1574, à la dignité de duc de Montferrat.

Guillaume se maria le 26 avril 1561 à Mantoue, avec Éléonore d’Autriche . Elle était la fille de Ferdinand 1er, empereur germanique et d’Anne de Bohême et donc sœur de Catherine d’Autriche qui épousa François III, le frère aîné de Guillaume.

Éprouvé par la goutte et l’arthrose, Guillaume est décédé en 1587, à l’âge de 49 ans, d’une crise de malaria.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Guillaume de Mantoue/ Portail de l’Italie/ Duc de Mantoue

Notes

[1] Le Montferrat est une région historique du Piémont, dans le nord-ouest de l’Italie. Il s’étend essentiellement sur les actuelles provinces d’Asti et d’Alexandrie. Comté à l’origine, puis marquisat en 967 et enfin duché en 1574, le Montferrat a connu, au cours des siècles plusieurs phases : le règne des Alérame, descendants d’Alérame, le premier marquis ; le règne des Paléologue à partir de 1305 par carence de descendant mâle de la famille précédente ; l’occupation impériale de 1533 à 1536 en raison de la même carence ; le règne des Gonzague, déjà ducs de Mantoue, à compter de 1536 ; la guerre de Succession de Montferrat de 1613 à 1617 en raison d’un problème de descendance

[2] Le duché de Savoie est un ancien duché indépendant, noyau des États de Savoie, devenu Royaume de Sardaigne en 1713, et divisé entre la France et l’Italie en 1860. Le 19 février 1416, l’empereur Sigismond 1er érige le comté de Savoie en duché de Savoie, lui offrant une autonomie politique sans précédent. Les successeurs d’Amédée VIII de Savoie portent désormais le titre de duc jusqu’à ce qu’ils deviennent rois de Sicile, puis de Sardaigne au début du 18ème siècle.

[3] aujourd’hui à l’Alte Pinakothek de Munich

[4] L’église Palatine de Santa Barbara de Mantoue, la chapelle du palais Gonzague, a été commandée par le duc Guillaume et construit entre 1562 et 1572 selon les plans de Giovan Battista Bertani.

[5] L’ordre de la Toison d’or, dit aussi la Toison d’or ou la Toison, est un ordre de chevalerie autrefois prestigieux fondé à Bruges ville de l’État bourguignon le 10 janvier 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, à l’occasion de son mariage avec Isabelle de Portugal. Son premier chapitre se tient à Lille l’année suivante, en 1431, le port du collier devenant obligatoire le 3 décembre 1431.