Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 18ème siècle en France > La France est divisée en 83 départements

La France est divisée en 83 départements

lundi 5 août 2013, par ljallamion

La France est divisée en 83 départements

Les 83 départements, Décret du 26 février 1790 Ce décret de l'Assemblée divise la France en 83 départements, avec chacun une ville principale, le chef-lieu.

Le 15 janvier 1790, l’Assemblée constituante établit la carte des départements français et fixe leur nombre à 83.

L’assemblée, qui gouverne la France depuis les débuts de la Révolution, a pris un décret le 22 décembre précédent pour réformer l’organisation du royaume.

Leurs noms, limites et superficies en sont définitivement fixés le 26 février 1790 [1].

Sous l’Ancien Régime, celui-ci comptait 34 généralités ou provinces, 40 gouvernements militaires, 135 diocèses, 13 parlements judiciaires etc.

Les députés décident de mettre fin à cette confusion administrative héritée d’un millénaire d’Histoire.

Ils projettent dans un premier temps de créer des circonscriptions géométriques, à l’image des nouveaux États américains. Mirabeau s’y oppose avec véhémence.

Les nouvelles divisions sont baptisées « départements », d’un vieux mot français qui appartient au vocabulaire administratif depuis François 1er. Ces départements sont dirigés par un conseil de 28 membres, assisté d’un directoire de 8 membres et d’un procureur général syndic chargé de faire appliquer les lois. Conseillers et procureurs sont élus par les citoyens. Ils ne sont pas nommés par le gouvernement central comme les intendants des généralités de l’Ancien Régime.

Les limites des départements respectent dans la plupart des cas les anciennes provinces. C’est ainsi que la Bretagne et la Normandie sont divisées en cinq départements chacune.

La taille des départements est telle que chaque citoyen puisse accéder à son chef-lieu en une journée de cheval au maximum.

Sans le savoir, les députés recréent de la sorte les anciens pays... de la Gaule d’avant les Romains.

La preuve en est dans la coïncidence entre le nom de nombreux chefs-lieux de département et celui des tribus gauloises locales.

De la sorte, le département est la circonscription la mieux enracinée dans l’Histoire de France, en concurrence avec la commune, héritière des anciennes paroisses.

Notes

[1] Décret du 26 février 1790Les provinces de l’Ancien Régime étaient fort inégales et obéissaient à des lois coutumières différentes. Ce décret de l’Assemblée divise la France en 83 départements, avec chacun une ville principale, le chef-lieu. Ils porteront des noms de montagne, de fleuve ou de côte. Chaque département se divise lui-même en districts, qui contiennent des communes, 40 000 petites « républiques », munies d’un gouvernement local élu, présidé par un maire. On découpe les villes de plus de 25 000 habitants en sections.