Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Robert de Baudricourt

vendredi 13 septembre 2019 (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2012).

Robert de Baudricourt (1400-1454)

Seigneur de Baudricourt, Blaise, Buxy et Sorcy

Ancien compagnon d’arme de Jeanne d’Arc. Capitaine de Vaucouleurs [1] en 1415, châtellenie du duché de Bar [2], dont relevait le village de Domrémy [3]. Conseiller et chambellan [4] de René d’Anjou.

C’est à lui que Jeanne d’Arc demanda une escorte pour aller auprès du Dauphin, le futur Charles VII. Au début, il ne pris pas Jeanne au sérieux. Jeanne intervient une 2ème fois et il accepta. Il restera à ses cotés jusqu’à sa capture.

Il décède en 1454.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Robert de Baudricourt - Les Compagnons d’Armes de Jeanne d’Arc

Notes

[1] Vaucouleurs est une commune française, située dans le département de la Meuse. Elle a donné son nom à cette partie du cours de la Meuse, appelée Val des Couleurs. Vaucouleurs est également considéré comme une ville johannique. En 1165, le roi de France Louis VII le Jeune rencontre l’empereur du Saint Empire romain germanique, Frédéric Barberousse à Vaucouleurs. Le 19 novembre 1212, le futur roi de France Louis VIII y rencontre le futur empereur des Romains Frédéric II, prélude à l’intronisation de ce dernier. Le 13 mai 1428, Robert de Baudricourt, gouverneur du roi à Vaucouleurs, reçoit la visite d’une jeune fille de 16 ans, venue de Domrémy. Vaucouleurs est alors une garnison française située aux confins des terres du duc de Bourgogne allié aux Anglais, et du duché de Lorraine, dépendant du Saint Empire romain germanique. Elle se dit l’envoyée de Dieu et réclame le commandement général des troupes du royaume. Pour toute réponse, Baudricourt la fait souffleter et la renvoie à ses moutons.

[2] Relevant à la fois du Saint Empire romain germanique mais aussi du domaine royal de France (partie du duché située à l’ouest de la Meuse), le comté, puis duché de Bar, fut formé au 10ème siècle par Ferry d’Ardennes, frère de l’évêque de Metz Adalbéron. Il fut annexé par la France en 1766. Ses villes principales étaient Bar-le-Duc, la capitale, Pont-à-Mousson sur la Moselle, au pied du château de Mousson, Briey et Longwy. Ses frontières bordaient le comté de Champagne, la principauté épiscopale de Verdun, le comté puis duché de Luxembourg, la principauté épiscopale de Metz, le duché de Lorraine et la principauté épiscopale de Toul.

[3] Domrémy-la-Pucelle ou Domremy-la-Pucelle est une commune française située dans le département des Vosges en Lorraine. Domremy-la-Pucelle est connue pour être la patrie de Jeanne d’Arc. Au 15ème siècle, du vivant de Jeanne d’Arc, la paroisse était divisée en deux parties : l’une dépendait du comté de Champagne, française, l’autre du Barrois mouvant. La jeune Jeanne d’Arc aimait se rendre en la chapelle de Bermont, près de Greux, pour prier, comme à l’église de Domrémy où elle avait reçu le baptême. Domrémy ou du moins la partie dans laquelle se trouvait la maison de Jeanne d’Arc, à savoir la partie nord du village fut exempté d’impôts par Charles VII après son couronnement lors de l’anoblissement de Jeanne d’Arc. En 1571, le village de Domrémy fut officiellement rattaché à la Lorraine et perdit le privilège (le duché de Lorraine relevait du Saint Empire romain germanique). Il fut rattaché au royaume de France près de deux siècles plus tard sous Louis XV. En revanche, le village de Greux demeura territoire français et conserva le privilège jusqu’en 1766. La paroisse de Domrémy devint en 1578 Domrémy-la-Pucelle. Elle passa au statut de commune à la Révolution française.

[4] Un chambellan ou chambrier (camerarius en latin) est un gentilhomme chargé du service de la chambre d’un monarque ou d’un prince, à la cour duquel il vit.