Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Phanès de Halicarnasse

lundi 14 novembre 2022, par ljallamion

Phanès de Halicarnasse

La perse dans l'antiquitéHomme de sage conseil, un tacticien et un mercenaire de Halicarnasse [1], au service de l’Egypte du pharaon Amasis II exilé en perse [2].

La plupart de ce que raconte l’histoire de Phanès est d’ Hérodote dans son grand texte historique, les histoires.

Phanès d’Halicarnasse aurait judicieusement conseillé le roi perse d’envoyer un messager aux rois d’Arabie et de demander un passage sûr en Egypte. Cambyse II a respecté son voyage.

Phanès finira par jouer un rôle crucial dans l’avancement stratégique du roi perse qui finalement vainc le fils de Amasis Psammétique III à la bataille de Péluse en 525 av. jc [3]

Le Grand l’empire perse était un empire puissant qui s’étendait de l’Indus à l’est, aux déserts de l’Arabie du Nord et de la mer Rouge à l’ouest, à droite au pas de la porte de l’Egypte. Cyrus le Grand allait mourir au combat avant de pouvoir intégrer l’Egypte dans l’empire. La tache reviendra à son fils Cambyse II

Selon Hérodote, Phanès conduit Cambyse II en Egypte pour faire face à Amasis. Amasis, étant mort six mois avant l’arrivée de l’armée perse, était représenté par son héritier, Psammétique III qui avait mené une armée en anticipant l’approche de l’armée perse.

Hérodote décrit qu’en désespoir de cause, et dans un acte violent pour venger la trahison de Phanès, Psammétique III invita le fils de Phanès à venir le voir et le tue.

Hérodote décrit comment le manque de diplomatie et le tempérament violent de Psammétique III finirait par lui coûter la vie en captivité en perse alors qu’il essaie d’organiser encore une fois une révolte contre Cambyse II. Cambyse ordonnera son exécution. Phanès rester fidèle à Cambyse II après l’invasion de l’ Egypte l’aide à obtenir une trêve diplomatique avec les Libyens [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Phanès de Halicarnasse/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Halicarnasse est une ancienne ville d’Asie Mineure sur la mer Égée, dans l’ancienne province de Carie, dont le site est actuellement occupé par la ville de Bodrum, au sud-ouest de la Turquie.

[2] L’Empire achéménide est le premier des Empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient. Il s’étend alors au nord et à l’ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières de la mer Noire ; à l’est jusqu’en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l’actuel Iraq, sur la Syrie, l’Égypte, le nord de l’Arabie saoudite, la Jordanie, Israël et la Palestine, le Liban et jusqu’au nord de la Libye. Le nom « Achéménides se rapporte au clan fondateur qui se libère vers 556 av. jc de la domination des Mèdes, auparavant leurs suzerains, ainsi qu’au grand empire qui résulte ensuite de leur fusion. L’empire fondé par les Achéménides s’empare de l’Anatolie en défaisant la Lydie, puis conquiert l’Empire babylonien et l’Égypte, unissant les plus anciennes civilisations du Moyen-Orient dans une seule entité politique de façon durable. L’Empire achéménide menace par 2 fois la Grèce antique et prend fin, vaincu par Alexandre le Grand, en 330 av. jc.

[3] Pelusium ou Péluse est une cité de la Basse-Égypte antique, située à l’extrémité Nord-Est du delta du Nil, sur ce qui était l’embouchure la plus orientale du Nil nommée branche pélusiaque. Elle est à trente kilomètres au sud-est de Port-Saïd. Péluse fut prise en 369 av.jc par les Perses. En 48 av.jc Pompée y est assassiné. Après la bataille d’Actium, elle tomba, au printemps 30 av.jc, entre les mains d’Octave.

[4] Les Libyens ou Libyques sont les peuples autochtones, plus communément connus sous le nom de Berbères ou Amazighs, habitant l’Afrique du Nord avant l’arrivée des Phéniciens (entre l’Atlantique et la Tripolitaine). Les populations libyques se sont maintenues à l’époque carthaginoise et romaine. Le terme Libyens désigne les habitants de la Libye antique, avant que ce terme ne soit utilisé pour désigner les habitants de l’actuel État de Libye.