Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Terre Neuve et Plaisance

Terre Neuve et Plaisance

mercredi 9 janvier 2013, par ljallamion

Terre Neuve et Plaisance

GIF - 14.9 ko
l’île fut perdue par la France lors de la ratification du traité d’Utrecht de 1713

Situé au Sud-ouest de la péninsule d’Avalon, Plaisance fut choisie par Louis XIV pour servir de capitale administrative de l’Ile de Terre-Neuve. Le choix de Plaisance, alors déjà bien connu des marins et pêcheurs de la région, était justifié par sa proximité de lieux de pêche, l’étendue des graves, et la protection du site par les collines environnantes. La France aurait pu très bien choisir un autre havre, ou encore Saint-pierre, mais il était stratégiquement important d’établir la capitale sur l’île elle-même afin de ne pas la laisser aux britanniques. Mais, le choix de Plaisance se révèlera une erreur : sans terres cultivables, la colonie ne sera jamais autosuffisante.

En effet en 1655, des armateurs malouins protestèrent la nomination d’un certain Kéréon comme gouverneur de Terre-Neuve. En 1660, Louis XIV, donna le titre de comte de Plaisance au Rochelais Nicolas Gargot, faisant de lui le gouverneur de cette colonie française en Amérique septentrionale.

Cependant cette nomination ne fut pas mieux reçue par les malouins et les basques déjà établis à Plaisance. En 1662, le gouverneur Duperron arriva avec une trentaine de soldats et érigea le premier fort, mais pendant l’hiver une mutinerie eut des conséquences désastreuses. Outre le meurtre du gouverneur, plus de 10 hommes trouvèrent la mort, et en 1663, la colonie se trouva au bord de la famine. Plaisance connut encore bien des péripéties, et plusieurs gouverneurs furent nommés, Bellot de1663 à 1666, Sieur La Palme de 1666 à 1670, La Poippe de1670 à 1685, et Parat.

En 1686, des pères Récollets firent construire la première église de Plaisance. En 1687, la population était estimée à 250 habitants. En 1691 le fort Louis fut construit, et en 1693 ce fut la construction du fort Royal. Ce dernier était d’ailleurs imprenable car il dominait toute la colonie et il était à l’abri sur le sommet de la colline. Ce fort résista d’ailleurs à une attaque de la flotte britannique en 1692, et c’est à partir de Plaisance que furent lancés les attaques sur Saint-Jean. Cette colonie était d’une rare fragilité, et malgré tous les efforts financiers et militaires du roi, elle fut pratiquement perdue en 1690.

Elle continua à survivre, mais fut en proie à de graves problèmes. Des tensions d’ordre économiques imputables au mercantilisme des marchands, l’incompétence des gouverneurs, les maigres ressources agricoles, des tensions ethniques entre Basques, Malouins, Rochelais, Normands, tous ces facteurs contribuèrent à créer une atmosphère pénible, désagréable et triste.

Ce n’est pas lors d’une attaque que Plaisance fut perdue ou abandonnée, mais lors de la ratification du traité d’Utrecht de 1713 qui fit de Terre-neuve une île dominée par les Britanniques, les Français durent se replier sur leur nouvelle possession : l’Isle Royale* (Cap Breton). Bientôt Louisbourg prendra la place qu’avait occupée Plaisance.

1 Message